Focus sur le volet photo d’AKAA, 1ère foire d’art contemporain dédiée à l’Afrique en France

Alors que l’édition 2016 de Paris Photo va se dérouler au Grand Palais du 10 au 13 novembre, la première foire d’art contemporain et de design dédiée à l’Afrique ouvrira ses portes le 11 au Carreau du Temple. Accueillant vingt-neuf galeries internationales en provenance de onze pays différents dont sept du continent africain, AKAA (Also Known As Africa) veut devenir un rendez-vous incontournable de la scène culturelle et commerciale parisienne. Le focus photo d’Africultures.

« AKAA est un projet que je muris depuis plusieurs années. Il a pris forme en 2013. Le lancement à cette même période de la première foire londonienne 1 :54 m’a conforté dans l’idée que mon projet avait du sens. » Alors que le marché de l’art contemporain montre un intérêt croissant pour le continent africain, Victoria Mann, jeune entrepreneuse franco-américaine, souhaite faire partie de cette dynamique et accompagner les artistes et leurs représentants sur ce marché très concurrentiel mais en plein essor.

S’ouvrir aux diasporas et aux artistes non-africains

« Conçu comme un nouvel espace de rencontre et d’échange, un lieu de découverte entre les différents acteurs du monde de l’art contemporain, nous souhaitons proposer une lecture globale de la scène artistique africaine », en présentant des galeries et artistes du continent mais également en s’ouvrant aux diasporas et aux artistes non africains dont le travail est en lien avec cet espace géographique.

Sur le continent, de nouveaux lieux de production et de diffusion des œuvres voient le jour. Aux côtés de galeries établies, AKAA fait ainsi le pari de présenter quelques lieux émergents.

La galerie sud-africaine, Arts Meet Camera

C’est le cas de la galerie sud-africaine Arts Meet Camera qui présentera le travail d’une toute jeune artiste, Nobukho Nqaba, lauréate de la bourse The Tierney Fellowship en 2012.

Dans sa série intitulée Umaskhenkethe Likhaya Lam, elle se met en scène au milieu des fameux sacs en plastique à rayures de fabrication chinoise que l’on retrouve sur tous les marchés africains. L’objet lui rappelle sa mère qui avait l’habitude d’apporter des confiseries maisons à ses proches dans ce type de sac. Il est également synonyme de voyage, renvoyant l’artiste à une part de son enfance faite de déménagements multiples.

La galerie éthiopienne, Addis Fine Art

On pourra également retrouver le très beau travail documentaire et poétique du photographe Michael Tsegaye Chams of the soul: a shattered witness présenté par la galerie Addis Fine Art, espace d’exposition à Addis-Abeba (Ethiopie) qui vient d’ouvrir au début de l’année 2016.

La série Habré de l’Ivoirienne Joana Choumali

Sur le stand de la galerie anglaise 50 Golborne, des tirages de la série Habré de la photographe ivoirienne Joana Choumali seront proposés. Portraits d’hommes et de femmes scarifiés, la photographe interroge à travers son dispositif, l’identité de ces personnes portant les stigmates d’un temps révolu.
Les invités spéciaux de la foire

L’idée de la foire est également de mettre en avant des projets « curatoriaux » et non commerciaux. Pour répondre à ce besoin, AKAA a invité cinq « projets spéciaux » dont Bandjoun Station du nom de ce site culturel créée au Cameroun par l’artiste Barthélémy Toguo. Leur projet Walk on the Moon présenté lors de la foire est un résumé des activités artistiques menées dans ce lieu atypique.

Ou encore le réseau social Instagram présentera Girma Berta, photographe et designer éthiopien de vingt-six ans, lauréat 2016 du nouveau prix Getty Images récompensant des auteurs utilisant cette plateforme.

Enfin il sera question d’authenticité ou tout au moins de redéfinir ce terme en questionnant les processus de création des artistes, leurs techniques, leur medium. Salimata Diop, en charge de cette programmation, animera notamment une rencontre avec l’artiste ghanéen El Anatsui, Lion d’or à la Biennale de Venise en 2015. Une rencontre qui s’annonce passionnante toute comme cette nouvelle foire prometteuse sur la scène parisienne.

Infos pratiques :
AKAA – Foire d’art contemporain et de design centrée sur l’Afrique
Vendredi 11 au dimanche 13 novembre au Carreau du Temple – 2 rue Perrée 75003 Paris
Ven : 11h-20h / Sam : 11h-20h / Dim : 11h-18h
Halles et Scène – Tarif Salon : 8€ à 16€ – Gratuit pour les moins de 12 ans

///Article N° : 13819

Les images de l'article
Partager :

Laisser un commentaire