Fréquence FTM

Chaque été leur festival sème le cinéma dans les foyers de travailleurs migrants d’Île-de-France. Attention Chantier, une association de jeunes militants, arme maintenant les habitants des foyers de casques et de micros avec une web-radio. Quand les foyers deviennent lieux d’émission.

Le 6 juin dernier, dans la cour du foyer Bisson dans le 20e arrondissement de Paris, Élise, Adama, Élodie, Boubou ou encore Sekou se passent l’antenne avec complicité derrière leurs micros multicolores. Nous sommes en direct de La Radio En Chantier. REC, c’est un projet de web-radio longuement muri, un plateau éphémère et métissé qui s’installe une fois par mois dans le foyer de la rue Bisson et des ateliers de formation aux pratiques radiophoniques. Depuis la première émission du 21 février, REC a émis à cinq reprises, dans trois foyers, et le jeu des animateurs s’est bien musclé.
Une radio métissée
L’équipe est formée de bénévoles, néophytes ou adeptes des radios éphémères qui se sont passionnés pour le projet. Certains n’étaient jamais entrés dans un foyer, comme Corine, jeune graphiste désormais chroniqueuse des plus investies. Le petit groupe veille à ce que les habitants se saisissent du projet : « Ce n’est pas la radio des blancs au foyer, c’est la radio des gens du foyer », milite Élise Aubry, cheville ouvrière de la radio. Signe fort, le conseil d’administration d’Attention Chantier est ouvert aux habitants qui souhaitent s’impliquer. Répondant présents, un noyau de jeunes « foyermen » avides de moyens de communication a construit les différentes rubriques de la radio : débat, portrait, revue de presse, ciné, fil musical… Des espaces pensés pour interpeller sur le logement, l’exil, les relations avec les aînés, mais qui laissent aussi place à de la fraicheur et de la culture avec des invités comme Alpha Blondy.
Dialogue urgent
« J’ai toujours voulu faire passer des messages en solitaire via le one-man show, mais la radio est un plus. Elle est un lien vivant entre nous et les gens du bled ». Adama, très impliqué, traduit les préoccupations d’une génération de jeunes immigrés qui veulent exprimer leurs désillusions à travers la création. La radio est un moyen fort, la vidéo en est un autre. Car Attention Chantier forme aussi à la création de films documentaires en proposant des ateliers au foyer Saint-Just (17e) et au foyer Bailly de Saint-Denis (93). Les productions ont été présentées lors des deux dernières éditions du festival de cinéma des foyers.
En cette rentrée, REC s’est lancée un défi : participer à la Nuit Blanche du 5 octobre, ce rendez-vous parisien de l’art contemporain hors les murs. Le plateau s’installera dans les jardins du pavillon Carré de Baudouin (Paris 20e) avec au programme : interviews de programmateurs, artistes invités, revue de presse et débat avec les associations du quartier. « Le foyer est une entrée pour donner la parole à ces personnes qui vivent dans un espace cloisonné, mais son objectif est aussi de reconstruire la mixité sur un quartier « , traduit Élise.

REC va encore plus loin en faisant de l’oeil au continent africain. Elle espère tisser des liens avec des radios locales pour émettre au pays et atteindre alors la portée qu’elle vise intimement.

///Article N° : 12454

Partager :

Laisser un commentaire