Fiche Groupe
Théâtre
Les deux mondes
Canada
Metteur(s) en scène : Kristian Frédric
Téléphone(s) : 1 (514) 593-4417

Français

La compagnie de théâtre Les Deux Mondes est fondée en janvier 1973 sous le nom du Théâtre de la Marmaille à la suite d’un atelier d’écriture mené par la comédienne Monique Rioux sous l’égide du Centre [d’essai] des auteurs dramatiques. Les premiers spectacles de la compagnie sont destinés au jeune public. Sa première production pour adultes, la Vie à trois étages (1977) résulte d’un travail d’animation en milieu ouvrier.

Compagnie de création, elle a suscité la réalisation de pièces marquantes qui ont enrichi la dramaturgie québécoise et contribué à faire reconnaître le Québec comme un lieu d’effervescence théâtrale. Compagnie de recherche, Les Deux Mondes aime explorer un langage scénique différent et qui lui paraît le plus approprié lors de chaque production. Cette approche entraîne que chacun des 24 spectacles qu’elle a créés se ressemblent assez peu les uns les autres, à la notable exception de la musique toujours très présente. Théâtre de clowns, cirque revisité, marionnettes, théâtre d’objets, conte, drame musical, ces formes sont tour à tour mises à contribution. Depuis quelques années, son travail s’oriente davantage vers l’intégration du langage multimédia dans une perspective théâtrale. La diffusion des Deux Mondes s’exerce tout à la fois au plan local, régional, national et international. Ses spectacles sont créés en français et traduits en anglais mais la compagnie a été amenée à jouer certains d’entre eux en espagnol, en allemand et en russe.

À l’occasion de son vingtième anniversaire, elle adopte comme dénomination « Les Deux Mondes, compagnie de théâtre ». En 1996, elle construit un centre de création et de production dans le quartier Villeray, à Montréal, à forte composante multiethnique.

Au début des années quatre-vingts, la compagnie commence à jouer hors frontières et cette diffusion à l’étranger va en s’accentuant avec les ans. Certaines créations connaissent un rayonnement exceptionnel, tant par leur impact, leur originalité, l’envergure de leur diffusion internationale, le nombre de représentations ou leur longévité. Parmi les spectacles qui cumulent ces caractéristiques et qui se sont attirés prix et mentions, on retiendra ici Pleurer pour rire (1980, 560 représentations), L’Umiak (1982, 300 représentations), Terre promise / Terra promessa en coproduction avec le Teatro dell’Angolo (1989, 580 représentations), L’Histoire de l’oie (1991-2007, 549 représentations), Leitmotiv (1996, 167 représentations, toujours à l’affiche) et Mémoire vive (2001, près de 300 représentations, toujours à l’affiche). La compagnie a donné plus de 3 400 représentations de 200 villes et joué dans 32 pays, sur les 5 continents