Head of State

De Chris Rock

Chef d'Etat
Print Friendly, PDF & Email

Chris Rock et Bernie Mac sont deux comiques reconnus et appréciés. Les one-man-shows de Chris Rock font un tabac depuis 10 ans, sans parler de sa carrière d’acteur qui est en plein essor. Quant à Bernie Mac, après avoir joué les comiques dans de nombreux films (Life, B*A*P*S*, The Players Club, Friday, House Party, Mo’ Money), il a décroché son propre show télévisé, The Bernie Mac Show (il fait aussi partie de l’équipe de Moesha). Pas étonnant donc que les attentes aient été élevées et que la chute en soit d’autant plus douloureuse. Parce que quand on fait une comédie, c’est quand même recommandé que ce soit drôle… Et là, Head of State pèche horriblement.
Cela ne veut pas dire que le film n’a aucun intérêt. Il y a plus d’une remarque sur la politique sociale et internationale des Etats-Unis qui font rire et même réfléchir… Le scénario ne manque ni de courage ni d’originalité. Mays Gilliam (Chris Rock) est choisi par le leader de l’opposition pour mener une campagne présidentielle qu’il sait perdue d’avance, afin de se rallier les votes de la population noire en vue des prochaines élections. Naïf, Mays Gilliam se laisse d’abord conseiller. Voyant que les résultats sont plus que médiocres, il décide de faire la campagne à sa manière en adoptant une attitude vraiment  » black  » : fini la langue de bois, Mays Gilliam parle des vrais problèmes et lance des campagnes démago pour rallier le plus grand nombre à coup de musique rap et de slogans chocs. Faute de volontaires, il choisit son frère, prêteur pour caution de profession, comme candidat à la vice-présidence. Ensemble, ils font campagne sans se renier, et sans se soucier de faire peur aux bourgeois. Les références aux élections américaines depuis 30 ans sont multiples, avec une fin différente cependant puisque pour la première fois de l’histoire (du cinéma) un Noir est élu président des Etats Unis.
Quel dommage en fin de compte que personne n’ait eu le courage de dire à Chris Rock, scénariste, réalisateur, producteur et acteur principal, que ses efforts pour être à la fois super sérieux et super bouffon tombaient complètement à plat. Sachant que les cinéastes noirs se plaignent constamment de manquer de contrôle artistique, Head of State ne va pas servir leur cause. Cette fois c’est vraiment la concentration de pouvoir dans les mains d’un même homme qui semble avoir coulé le film. On peut dire que c’est l’ironie du sort.

Head of State (2003). Ecrit et réalisé par Chris Rock. Avec Chris Rock (Mays Gilliam), Bernie Mac (Mitch Gilliam), Lynn Whitfield (Debra Lassiter), Dylan Baker (Martin Geller). Une production Dreamworks.///Article N° : 2893

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire