Impressions et paroles d’Afrique

De Naïma Bouda et Eric Rozet

Lire hors-ligne :

Le sous-titre de cet ouvrage de 320 pages est révélateur : « 10.000 Km parcourus, 120 interviews réalisés ». En effet c’est un complément au « guide du routard » un peu particulier à travers onze pays francophones.

En quoi diffère-t-il des autres récits de voyageurs transafricains qui redeviennent à la mode ? La très belle préface de l’écrivain éthiopien Kiflé Selassié le décrit en peu de mots :
« La question de l’identité et de l’universalité constitue le cœur de cet ouvrage, abordée sur le double plan du voyage extérieur vers les autres et de la plongée vers l’intérieur de Soi et de l’Autre ».
Mais si l’on se penche sur l’identité de nos deux voyageurs… ce sont deux jeunes gens qui n’ont d’exceptionnel que le fait d’être des Français de couleur (antillais et maghrébin), mais animés à la fois par un ennui profond et une profonde curiosité. Si profonds que ce voyage de 10 mois ils l’entreprennent avec leurs maigres deniers. Pas de laboratoire de recherche ou d’entreprise commerciale qui les subventionne. Rien.
Ce problème de l’identité ils le vivaient en France, bien avant que ce soit un sujet politique ambigu. Et ils vont tout de go s’enquérir de ce qu’en pensent les Africains. « Nous allons partir interroger les Africains sur les personnes comme nous… Français issus de l’empire colonial… mais aussi sur leurs descendances, de la deuxième et troisième génération… bien au-delà, tous ceux dont l’identité personnelle pose question… »
L’enquête de ces deux black-beurs ira encore bien plus loin : Que pensez-vous des Africains de France ? et quand ils reviennent ici ? et leurs enfants ? et les métis ? sont-ils encore africains ? cela débouche sur les problèmes d’insertion et de réinsertion, sur la corruption, sur la politique, et… sur les Blancs. Mais aussi sur l’attraction de l’Europe, sur les contrastes d’une Afrique branchée sur Internet, mais manquant d’eau, de livres, d’écoles.
Ici, les Africains parlent vraiment, les jeunes et les vieux, les femmes et les hommes, les étudiants et les fonctionnaires, les paysans et les petits marchands. Devant le micro tendu par ces petits Afro-français, ils parlent et on les laisse parler, dériver, confier leurs difficultés de la vie quotidienne, leurs soucis du futur, leur espoir indéracinable.
Qui es-tu Africain d’aujourd’hui ? C’est à cette question que répond cette enquête, très simplement, en direct. Et par ricochet les enquêteurs se demandent : qui suis-je ? et avancent aussi de ce côté-là. Ils reviendront changés, enrichis de ces découvertes d’êtres humains si proches, dans leurs différences. Et ils nous donnent à leur tour cette moisson de réponses sincères, brutales parfois, mais aussi parfois si subtiles, si pertinentes, que l’on s’en trouve bouleversé.

///Article N° : 9828

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire