Jeunes poètes de Côte d’Ivoire

Présentés par Tanella Boni

En Côte d'Ivoire, la poésie est aussi signe de diversité.

Depuis 1998, le Festival International de Poésie d’Abidjan, organisé par AVAA (Arts Vivants d’Afrique et d’Ailleurs) a permis à de nombreux jeunes, poètes en herbe, de continuer à écrire et de prendre part, tous les deux ans, à chaque édition du Festival aux côtés de poètes invités et de poètes vivant et travaillant en Côte d’Ivoire.

Les jeunes poètes ici présentés viennent d’horizons divers, ils vivent et partagent la même réalité : celle d’un pays natal ou d’un pays d’accueil. Maya Mélissa Palme, né en 1984 au Niger, de nationalité française, a vécu en Côte d’Ivoire jusqu’en février 2003 où, sous la pression des événements, elle a dû quitter le pays pour rejoindre la France. Jean-Jacques Danho, étudiant, né à Abidjan en 1976. Youri-Ben Goyémidé, étudiant, né en Centrafrique, vit à Abidjan depuis de nombreuses années. Jean-Jacques Danho et Youri-Ben Goyémidé font partie de ces nombreux jeunes qui croient en la parole primordiale et militent pour la promotion et la diffusion de la poésie. Ils viennent de concevoir, entre autres, un bulletin de poésie où ils publient leurs textes. Les poèmes qui suivent montrent à quel point cette poésie restent proche de préoccupations d’ordre existentiel et se nourrit du vécu quotidien. Un rêve Je rêve d’astres intouchables Isolé dans les ténèbres Sans le scintillement d’une lueur De coq qui ne chante plus Des gens qui ne pleurent plus De ceux qui...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Partager :

Laisser un commentaire