La culture de l’ethnisme, Une culture de mort…

Journaliste au  » Nouvel Afrique Asie « , auteur de  » Rwanda 1994, un génocide français « ,* Mehdi Ba, s’insurge contre ceux qui divisent et qui ramènent toujours la question des Grands Lacs à la question ethnique.

 » Depuis le début du 20ème siècle, la culture du Rwanda et du Burundi est très marquée par ce que les colonisateurs – notamment dans les milieux catholiques belges – ont  » distillé « . A savoir, on a fait passer une pseudo-culture démocratique : une espèce de  » démocratie majoritaire  » qui faisait que les peuples étaient vraiment imprégnés de ce sentiment identitaire, qui s’exacerbait et qui faisait que l’antagonisme devenait tellement violent… qu’à l’arrivée, il ne pouvait plus y avoir de réponses que par la violence. Maintenant, il faut voir… Quand le génocide a commencé au Rwanda, on aurait pu craindre que de la même manière, ça s’embrase au Burundi. Mais là-bas, ils ont trouvé un moyen de désamorcer la chose. Il y a un livre dans lequel M. Ould Abdallah (envoyé de l’ONU) s’exprime un peu sur ces questions et explique comment les Burundais et lui, au moment où le génocide a démarré au Rwanda, se sont efforcés de calmer les esprits. Dans l’avion, abattu le 6 avril, il y avait aussi le président hutu du Burundi. Je pense que c’est intéressant de voir qu’on peut toujours éviter le pire. C’est-à-dire que si parmi les intellectuels, les bourgmestres, les chefs de district etc. il y a une volonté de dépasser les clivages d...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Partager :

Laisser un commentaire