L’Archicamp Lomé 2012 :

Confronter les nouvelles technologies et l'architecture modeste

Entretien de Charles Ayetan avec Koffi Sénamé Agbodjinou

Chercheur en architecture et anthropologie, Koffi Sénamé Agbodjinou est diplômé de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris La Villette. Actuellement au Togo dans le cadre de l’Archicamp Lomé 2012, un atelier international prospectif sur l’architecture et les nouvelles technologies qui se tient du 22 juillet au 12 août 2012, il nous développe, au cours de cet entretien, l’initiative de cet atelier et les résultats qui vont en découler.

Comment est née l’idée d’organiser l’atelier international “Archicamp” ? L’Archicamp est un atelier prospectif sur un thème précis à l’initiative de target=_blank>[L’Africaine d’architecture], une association créée en France par de jeunes étudiants et professionnels architectes et qui vise à promouvoir une approche originale des questions d’architecture et d’urbanisation des villes en Afrique. C’est dans ce cadre que nous avons décidé d’organiser un atelier, qu’on reproduira tous les ans dans une ville différente, sur un thème proposé par la ville hôte. Pour cette première édition qui se tient à Lomé au Togo, nous avons choisi de travailler sur les nouvelles technologies et l’architecture modeste, l’architecture économique, qui mobilisent des ressources et des dynamiques locales. Parlez-nous un peu de l’Archicamp Lomé 2012 ? L’Archicamp de Lomé rassemblera du 22 juillet au 12 août 2012, une trentaine d’étudiants dont...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Partager :

Laisser un commentaire