L’Autre part

De Florence Nejma Benoist

Print Friendly, PDF & Email

« Je ne peux lui donner le nom de père », dit la mère, qui a écrit un texte touchant pour répondre à la demande de sa fille qui, comme tant d’autres avant elle, réalise un road movie à la recherche de l’absent. Lorsqu’il est d’une autre culture, trouver le père revient aussi à pister cette part de soi qui échappe, marquée dans la chaire mais pas dans le vécu si ce n’est les rejets. Pour raccorder son deuxième prénom, Nejma, Florence Benoist enfourche son mobile home à la rencontre de ceux qui, au Maroc comme en France, ont connu son père. Elle traque les souvenirs, et glane en passant les destins qui acceptent de se dire.
Ces expériences ont valeur d’exemple, comme cet homme qui raconte qu’un commerçant marocain lui a conseillé de parler français plutôt que son mauvais arabe pour qu’on le comprenne mieux ! Il apprenait l’arabe pour mieux s’insérer mais a dès lors mieux assumé le fait d’être français. Nombreux sont les moments vides, en suspens, peuplés d’incertitude. Cela fait-il un film ? Que nous transmet-il ? Florence Nejma Benoist force sur l’esthétique pour entrer du signifiant, au risque d’en faire un peu trop : musique, chromos, défilement de paysages, ambiances obscures, visions de nuit, le tout ponctué d’extraits de lettres du père à sa mère et s’agençant en un jeu d’ellipses entretenant l’attention. Plus elle se rapproche de ce Mohamed inconnu, plus sa crainte grandit, au point de progresser les yeux bandés, à l’aveuglette, son amie Pauline décrivant ce qu’elle voit.
Il lui faudra traverser l’Atlantique après la Méditerranée, alors qu’elle avait déjà atteint le bout du monde à Safi… Fallait-il accepter de ne pas le retrouver ? Accepter que l’autre part reste irrémédiablement une frustration ? Se contenter de cette absence d’image car l’image de l’absent peut être plus frustrante encore ? Florence prend le risque. Tout son film est à la fois frénésie de se connaître et quête d’une sérénité au-delà du visible. En ajoutant ainsi sa singularité à la diversité des approches, elle nous fait subtilement saisir l’enjeu de cette tension.

///Article N° : 7495

  •  
  •  
  •  
  •  
Les images de l'article





Laisser un commentaire