Le Chant du millénaire

De Mohamed Zran

Print Friendly, PDF & Email

« Dans l’urgence, je dois témoigner. La Tunisie s’offre à moi et moi j’ai besoin de filmer aujourd’hui quelque chose qui me ressemble, quelque chose qui me réconcilie avec mon pays. Je vais essayer de me frotter aux paysages et de filmer la Tunisie que j’aime ». Mohamed Zran introduit son film en voix-off sur images de bord de mer et de route ouverte sur l’horizon. Clairement, ce n’est pas le décor mais les hommes qui l’intéressent. Commence ainsi une longue pérégrination de rencontre en rencontre : des pêcheurs qui ne pêchent rien malgré la saison du calamar et leur filet tout neuf, une femme qui veut élever des moutons mais ne peut obtenir un crédit pour démarrer, une institutrice qui enseigne dans un trou paumé mais déclare : « Il ne faut pas laisser tomber » et fait dire aux enfants quels sont les rêves qu’ils aimeraient réaliser, une jeune fille dont le père « a foutu la vie en l’air » car il l’a retirée de l’école, une initiative de douches à l’énergie solaire pour les agriculteurs, un changeur de livres libyennes, une femme qui a monté un atelier de tapis et emploie vingt personnes, les jeunes d’un cybercafé qui découvrent le monde, un homme qui fait revivre un ksar (vieux village) en y faisant venir des touristes, et cet homme qui dit qu’on « doit montrer l’image des gens tels qu’ils vivent, sans complaisance ». Tous ces gens auront leur nom au générique, tous en veulent, tous sont positifs malgré les conditions difficiles, tous veulent réaliser, entreprendre, tout simplement s’en tirer. Zran se met à leur écoute, en situation de reportage : ce sont eux qui donnent vie à son film. Face à la négativité que la situation politique dégage sur la Tunisie, sa caméra le réconcilie avec son peuple. Dans les paysages, il ne s’attarde que sur les arbres en bord de route : ce chant du millénaire est un hymne à la force des racines, et avant tout à ceux qui les perpétuent, le peuple tunisien.

Documentaire, 89 min., 2002, vidéo, prod : Sangho Films et Mandala Productions, Canal Horizons Tuhisie, coul., 2002.///Article N° : 2424

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire