Le textile et la photographie racontent l’Afrique à Mulhouse

Print Friendly, PDF & Email

Mulhouse, ville située dans l’est de la France, se penche sur l’épopée de son industrie textile en Afrique et sort ses trésors d’étoffes imprimées, palimpsestes de la rencontre entre deux mondes, sublimées par le regard de photographes africains.

Au premier abord, le lien entre la ville de Mulhouse et le Mali n’est pas évident. Et pourtant, forte de ses 250 ans de tradition textile devenue aventure industrielle, Mulhouse n’a cessé d’établir des échanges commerciaux avec l’Afrique de l’Ouest.
Ce passé  » qui entremêle deux cultures et deux modes d’expression « , ressurgit aujourd’hui à travers la manifestation Vive la Cophotex – contraction de Compagnie, photographie et textile – qui tisse un lien culturel, en écho à leur passé commercial commun, entre le Mali et Mulhouse. Déployée sur trois lieux – Le Musée de l’impression sur étoffes, l’Ecole supérieure d’Art-Le-Quai et La Filature –, elle croise la photographie et le textile mis en scène dans diverses expositions. Temps fort de la manifestation, l’exposition du photographe malien Malick Sidibé, primé en 2003 par le prestigieux prix Hasselblad qui couronnait pour la première fois un photographe africain.
Studio Malick
Révélé lors des Rencontres de la photographie africaine de Bamako en 1994, Malick Sidibé ouvre son studio à Bagadadji, quartier populaire de Bamako en 1962. Certainement l’un des photographes africains les plus connus (1), il présente des travaux inédits des années 70 et 80, ainsi que des archives  » sous forme de chemises contenant des épreuves originales de reportage « . Essentiellement en noir et blanc, les photographies ont été prises dans des soirées étudiantes. Tirées pour l’occasion, elles témoignent de l’évolution de la société malienne et du développement de la photographie en Afrique de l’Ouest.
Invité en résidence à Mulhouse en juin 2004, Malick Sidibé réalise des portraits de 600 Mulhousiens dans un studio aménagé dans l’esprit d’un studio de Bamako. Les tissus africains, qui proviennent de la collection du Musée de l’impression sur étoffes, servent de décor.  » Seul ou en groupe, en famille ou entre amis « , les Mulhousiens se sont sympathiquement prêtés au jeu de l’artiste dont le style n’a pas pris une ride. Les sujets mulhousiens prenant les mêmes poses que leurs aînés maliens dans le passé, on s’y croirait !
Ce travail, effectué en couleur, présenté à la Filature jusqu’en février 2005, a déménagé au Musée de l’impression sur étoffes où il est visible jusqu’en novembre 2005. Malick Sidibé ayant fait des émules, il existe aujourd’hui au Mali une nouvelle génération de photographes de studio ou ambulants dont les plus talentueux sont également présentés à Mulhouse. On découvre ainsi les images de deux portraitistes renommés, Mamadou Konaté (Bamako) et Mamadou Koité (Kayes), mais aussi des photos issues des studios Boubacar Sidiki, Studio Merlin, Studio Palace, Studio Kara et des photographes ambulants Sidi Coulibaly et Fousseni Sidibé.
 » Du pagne teint au boubou imprimé « 
Si les photos impriment la mémoire du temps, les textiles ne sont pas en reste. Au Musée de l’impression sur étoffes, ils témoignent de l’histoire africaine à travers des tissus imprimés. Divisée en deux parties, elle donne à voir » une image de l’Afrique racontée par les étoffes européennes imprimées du XVIIIe au XXe siècle « , et propose de revisiter, à travers des pagnes imprimés, l’évolution historique du continent noir au cours du XXe siècle. Cette exposition qui prendra fin le 30 septembre 2005 est une découverte pour ceux qui ne connaissent pas l’Afrique et les étapes majeures de son histoire.
Soulignant la transversalité de la manifestation, des photographies de l’Alsacien Christian Kempf, réalisées lors d’une résidence artistique à Bamako en septembre 2004, sont également présentées à la Filature.
En 2006, Vive la Cophotex déménagera à Bamako, pour parachever la rencontre entre Mulhouse et le Mali.

1. Biographie de Malick Sidibé dans l’ouvrage qui présente son travail dans la Collection Afriphoto.Pour tous renseignements tél. au 03.89.46.83.00.///Article N° : 3841

  •  
  •  
  •  
  •  
Les images de l'article
© Malick Sidibé




Laisser un commentaire