Le Ventre de l’Atlantique

De Fatou Diome

Print Friendly, PDF & Email

Fatou Diome a été l’une des  » surprises de la rentrée « , pour reprendre une expression du monde littéraire parisien. Une pleine page dans Le Monde des Livres, et voilà que les ventes montent en flèche, que l’auteure devient la coqueluche des médias. Il serait pourtant fort réducteur d’attribuer le succès du Ventre de l’Atlantique à ce détail. Le premier roman de cette jeune femme à la langue bien pendue est d’un talent indéniable, d’une liberté de ton et de style remarquables. Son premier ouvrage, Préférence nationale (Présence africaine, 2001), n’en laissait pas espérer moins. Le ton mordant et le regard caustique de ces nouvelles se retrouvent dans le roman qui fait une critique savoureuse des sociétés européenne et africaine. S’il raconte en l’apparence le parcours de Salie, c’est bien de Fatou Diome qu’il s’agit – elle dit y avoir  » mis ses tripes « , avec une sincérité si touchante qu’on lui pardonne volontiers quelques maladresses. On préfère se laisser envahir par la voix de la romancière qui raconte l’ici et là-bas, et surtout l’étrangeté qui naît quand on est entre les deux :  » Revenir chez moi équivaut à partir. Je vais chez moi comme on va à l’étranger. « 

Editions Anne Carrière, 2003, 296 p., 17 euros.///Article N° : 3228

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications