Masq

De la compagnie Alfred Alerte (Ile de France / Nièvre / Martinique)

Print Friendly, PDF & Email

D’origine martiniquaise, Alfred Alerte a longtemps dansé avec la Compagnie de Christiane Blaise. Il monte aujourd’hui ses propres créations et travaille sur des formes chorégraphiques très théâtralisées où costumes et scénographie sont partie prenante d’une recherche esthétique qui porte davantage sur le rythme que sur le mouvement. Cadences lumineuses et chromatiques structurent les spectacles de l’intérieur et leur insufflent une respiration, une pulsion dont se nourrit la danse.
Dans cette nouvelle pièce, Masq, Alfred Alerte a exploré le corps qui se dérobe, ses disparitions, ses métamorphoses, grâce aux masques, derrière lesquels ce ne sont pas les visages qui disparaissent mais les corps. Les corps font des pieds de nez, cul par dessus tête, et ce n’est pas sans invention et drôlerie. Alfred Alerte renverse tous les codes du corps, les conformismes de l’anatomie pour mieux étonner le spectateur et lui faire oublier la performance physique au profit de l’onirisme. Il puise dans ses racines créoles, comme dans le mythe africain, et les masques sont autant des huttes, que des boucliers, que des dieux Yoruba ou Akan. Un spectacle plastique traversé par l’ondulation d’un conte initiatique qui emporte comme une vague vers la découverte d’autres modes d’expression que le langage des mots. Les corps parlent, se masquent, se griment, s’animalisent et s’humanisent au gré de nos imaginaires.
S.C.

chorégraphie : Alfred Alerte
écritures des contes : François Place
costumes et accessoires : Agathe Laemmel et Marion Laurens
lumières : Hervé Bontemps
création musicale : Thierry Bertomeu
avec Pierre Bridoux, Alexandra Demauray, Lucie Bruno, Barbara Mirata.///Article N° : 3154

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications