Nouveautés du livre

Ramata, d’Abasse Ndione Gallimard, Coll. La Noire, 2000, 450 p., 130 FF. (1) Par un matin pluvieux, le corps d’une vieille femme morte de froid est découvert aux abords du bar Brise de Mer. Personne ne semble connaître la véritable identité de la défunte, pas même Diodio, la patronne de l’établissement, qui pourtant l’hébergeait depuis des années. Personne, sauf Gobi, un des piliers du bar, qui pour le plaisir d’une bouteille de vin se propose de raconter le destin de cette femme hors du commun. Plus qu’un roman policier classique, le deuxième ouvrage d’Abasse Ndione est un magnifique portrait de Ramata Kaba, une femme troublante, en proie à ses démons. D’une beauté éblouissante, épouse d’un juriste à la carrière prometteuse, admirée et convoitée par les hommes, elle n’en reste pas moins aigrie, versatile et profondément malheureuse. Multipliant les aventures au nez et à la barbe de son mari aveuglé par la passion qu’il porte pour sa femme, Ramata mène une vie où ne compte que son propre plaisir. Ses caprices iront jusqu’à entraîner la mort de Ngor Ndong, gardien de l’hôpital Dantec – une affaire vite étouffée à coups de millions par le mari craignant le scandale . Mais dans ce roman noir, personne ne saurait rester impuni. Vingt ans plus tard, le chemin de Ramata croise celui d’un petit brigand et les choses basculent de nouveau. Car contre toute attente, notre héroïne s’éprend passionnément de son agresseur. Folle d’amour et de désir, elle est prête à tout pour s’attacher les services de son nouvel amant qui, malgré le...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Les images de l'article
Partager :

Laisser un commentaire