Nouveautés du livre

Print Friendly, PDF & Email

 » Au milieu de l’hiver, j’apprenais enfin qu’il y avait en moi un été invincible.  » En évoquant cette phrase d’Albert Camus, l’éditeur tunisien Elyzad a proposé à cinq auteurs d’évoquer leurs souvenirs d’été. Ils se prêtent au jeu, sur le mode du carnet de voyage, de la fable ou de la nouvelle. Il en résulte cinq textes au goût de soleil et avec parfois une légère pointe de nostalgie, tous  » préfacés  » par une photo choisie par l’auteur. Une invitation à plonger au cœur de l’été, qu’il soit tunisien, norvégien, haïtien ou sénégalais.
La réédition de Textes sacrés d’Afrique Noire, publié d’abord dans la Collection Unesco d’œuvres représentatives en 1965, est une initiative qu’il convient de saluer haut et fort. Le recueil regroupe prières, incantations et textes d’initiation, toujours précédés d’une introduction qui les remet dans un contexte social et historique. Sans prétendre à une exhaustivité, il couvre une large partie de l’Afrique et sert ainsi d’ouvrage de référence sur le domaine.

Dernières nouvelles de l’été, d’Ali Bécheur, Hélé Béji, Tahar Bekri, Colette Fellous et Alain Nadaud, 2005. Ed. Elyzad, 168 p., 16,50 €.
Textes sacrés d’Afrique Noire, choisis et présentés par Germaine Dieterlen, préface d’Ahmadou Hampâté Bâ, 2005. Ed. Gallimard, collection  » L’aube des peuples « . 320 p., 22,50 €.///Article N° : 4331

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire