Fiche Personne
Réalisateur/trice Scénariste Directeur/trice de la photo

Costa Gavras

France

Français

Egalement connu sous le nom : Costa-Gavras

Représenté par : Artmedia
Agent : Bertrand de Labbey

Biographie
Costa-Gavras s’installe à Paris en 1951 et suit des études de lettres à la Sorbonne avant d’intégrer l’IDHEC. A la fin des années cinquante, il devient assistant d’Henri Verneuil, René Clément, Jacques Demy et Jean Becker. Son premier film Compartiment tueurs remporte un grand succès en 1965. Il enchaîne plus discrètement avec Un homme de trop (1967) mais triomphe avec Z en 1969 qui remporte deux prix à Cannes et deux Oscars. Ce film ouvre une trilogie politique qui comprend également L’Aveu (1971) et Etat de siège (1973). Thrillers politiques parfaitement huilés (Missing qui lui vaut une Palme d’Or au festival de Cannes 1981 et Oscar du meilleur scénario) ou drames illustrant la violation des droits de l’homme (Hanna K, 1983), la grande majorité des films de Costa-Gavras sont inspirés de faits réels qui mettent en scène des individus broyés par l’Histoire. Le réalisateur co-écrit souvent ses scénarios avec Jorge Semprun ou Franco Solinas et engage à plusieurs reprises le comédien Yves Montand.

Il s’essaye toutefois à un registre plus intimiste dans Clair de femme (1979) et Conseil de famille (1985). Au début des années 80, il s’éloigne des plateaux à cause de ses fonctions à la Cinémathèque française. Mais il revient en force aux Etats-Unis où il signe La Main droite du diable (1987) et Music Box (1989). Il réalise La Petite Apocalypse en 1992 et Mad City en 1996. En 2001, Amen, un drame historique avec Mathieu Kassovitz dans la même veine que ses premiers longs-métrages, remporte le César du meilleur scénario. En 2005, Gavras adapte le thriller de Donald Westlake Le couperet avec José Garcia dans le rôle du serial killer. Il a écrit le scénario de Mon colonel de Laurent Herbiet sorti sur les écrans en France le 15 Novembre 2006.

Sociétés / Associations
ARP – Auteurs Réalisateurs Producteurs : Membre du bureau
Festival Paris Cinéma – APOEC – Association pour l’Organisation d’un Événement Cinématographique : Membre du conseil d’administration
France Télévisions : Membre du conseil d’administration

Derniers films
Eden à l’ouest (2008), de Costa-Gavras
Mon Colonel (2006), de Laurent Herbiet
Le Couperet (2004), de Costa-Gavras
Amen (2001), de Costa-Gavras
A propos de Nice, la suite (1995), de Pavel Lounguine, Claire Denis, Costa-Gavras, Catherine Breillat, Raymond Depardon, Raoul Ruiz, Parviz Kimiavi, Abbas Kiarostami, J.M.G. Le Clezio
La Petite Apocalypse (1993), de Costa-Gavras
Conseil de famille (1986), de Costa-Gavras
Thé au harem d’Archimède (Le) (1985), de Mehdi Charef
Hanna K (1983), de Costa-Gavras
MISSING (1982), de Costa-Gavras

English

Also known as : Costa-Gavras

Represented by : Artmedia
Agent : Bertrand de Labbey

Companies
ARP – Auteurs Réalisateurs Producteurs : Member of the Board
Festival Paris Cinéma – APOEC – Association pour l’Organisation d’un Événement Cinématographique : Member of the Board of Directors
France Télévisions : Member of the Board of Directors

Biography
Costa-Gavras moves to Paris in 1951 and studies humanities at the Sorbonne before attending the IDHEC film school. At the end of the fifties, he becomes the assistant of Henri Verneuil, René Clément, Jacques Demy, and Jean Becker. His first film, The Sleeping Car Murders, is a huge success in 1965. He follows this in a more discreet fashion with Shock Troops, then triumphs with Z (1969), which wins two awards at Cannes and two Oscars. The first part of a political trilogy, this film is then followed by The Confession (1971) and State of Siege (1973). Whether they’re perfectly tuned political thrillers (Missing, which is awarded the Palme d’Or at the 1981 Cannes Film Festival and the Oscar for Best Screenplay) or dramas about the infringement of human rights (Hanna K), a large majority of Costa-Gavras’ films are based on true stories that show individuals crushed by history. The director often co-writes his screenplays with Jorge Semprun or Franco Solinas, and frequently casts Yves Montand.

He tries out a more intimist style with Womanlight (1979) and Family Business (1985). In the early eighties, his work at the Cinémathèque Française takes him away from the movie set, but his La Main droite au diable (1987) and Music Box (1989), shot in the United States, show him in top form. He then directs The Little Apocalypse in 1992 and Mad City in 1996. In 2001, Eyewitness, an historical drama in the same vein as his first features, starring Mathieu Kassovitz, wins the César for Best Screenplay. In 2005, Gavras adapts Donald Westlake’s thriller The Ax for the screen
, featuring José Garcia in the role of the serial killer. He has written the screenplay for Laurent Herbier’s Mon Colonel
, released in French theaters November 15, 2006.
Eden à l’ouest (2008) is his last feature.

Latest films
Eden à l’ouest (2008), from Costa-Gavras
Mon Colonel (2006), from Laurent Herbiet
The Ax (2004), from Costa-Gavras
Amen (2001), from Costa-Gavras
A propos de Nice, la suite (1995), from Pavel Lounguine, Claire Denis, Costa-Gavras, Catherine Breillat, Raymond Depardon, Raoul Ruiz, Parviz Kimiavi, Abbas Kiarostami, J.M.G. Le Clezio
The Little Apocalypse (1993), from Costa-Gavras
Conseil de famille (1986), from Costa-Gavras
Tea in the Harem of Archimedus (1985), from Mehdi Charef
Hanna K (1983), from Costa-Gavras
MISSING (1982), from Costa-Gavras
Films(s)