Fiche Personne
Acteur/trice

Diarrah Sanogo

Mali

Français

Diarrah Sanogo dite Bougouniéré, est née dans les années 1950 à Kafana , dans la région de Sikasso. Elle fait partie des comédiens de la belle époque de la troupe dramatique nationale du Mali avec Guimba, Michel, Magman, Seydou Touré, Kariba, Hélène Diarra, Fanta Berthé pour ne citer que ceux-ci. Mère de deux enfants, toutes des filles, Diarrah Sanogo n’a jamais voulu quitter le théâtre national du Mali qui l’a propulsée au devant de la scène.

Fonctionnaire, Diarrah Sanogo, a continué d’approfondir sa connaissance. C’est ainsi qu’elle fréquente entre 2004 et 2008 la faculté des Lettres, arts et sciences humaines (FLASH). D’où, elle sort avec le diplôme de Maîtrise en mise en scène. Le thème de son mémoire était « ?dipe- Roi de Sophocle??, création scénique et commentaire. Avant la FLASH, elle fréquente de 1981 à 1985 l’Institut national des Arts (INA) de Bamako d’où elle sort avec un diplôme de Technicienne des Arts et de la culture.

Après l’INA, elle fera plusieurs stages de perfectionnement dans le domaine du théâtre. Sur le plan professionnel, elle participe, en 2005, à l’atelier d’écriture dramatique (écriture vagabonde) dirigé par Claude Yersin, ancien Directeur du nouveau théâtre d’Angers, en 2003, à l’atelier de direction d’acteurs (Bamako). La pièce qui l’a révélée au grand public, intitulée  » Bougouniéré », était une mise en scène de Aguibou Dembélé, en 1989. Cette pièce est un appel aux patronnes qui maltraitent leurs bonnes à tout faire. Avec l’avènement de la démocratie, le théâtre national connaît une léthargie. Bougouniéré va alors jouer de temps en temps avec des troupes privées.

C’est le cas avec la création de Mandéka théâtre, par Alioune Ifra N’Diaye, Guimba national et Sotigui Kouyaté. Elle travaille avec ceux-ci dans  » Antigone « , une mise en scène de Sotigui Kouyaté en 1999. Cette pièce sera présentée dans les centres culturels français du Mali, du Sénégal et de la Guinée Conakry. Les portes de l’aventure internationale s’ouvrent pour notre comédienne. Mandéka théâtre devient en 2000  » Blonba « . Alioune Ifra et Jean Louis Sagot Duvauroux font en 2003  » le retour de Bougouniéré « . La pièce sera bien accueillie avec de nombreuses représentations au Mali, au Bénin, en France, au Luxembourg et en Belgique. Puis en 2005, Blonba propose  » Bougouniéré invite à dîner « . Cette pièce rencontre encore plus de succès que les créations scéniques de Blonba, avec de nombreuses tournées à Paris, Angers, Avignons, Auxerre, Limoges, Marseille, Bénin. C’est grâce à cette pièce que Diarrah Sanogo a été lauréate de la catégorie meilleure comédienne, des grands prix Afrique du théâtre francophone au Bénin. Toujours au sein de la troupe Blonba, Diarrah participe à la création de la pièce « Sud-Nord » en 2008 avec des tournées en alternance avec le spectacle précédent en France.
Diarrah Sanogo participe ensuite à plusieurs festivals de théâtre comme l’ATB (Atelier Théâtre du Burkina), le FITMO (Festival International de Théâtre et de Marionnettes de Ouagadougou), le FITEB (Festival International de Théâtre du Bénin), le Festival Racine (Bénin), le Festival de Blaye (Bordeaux), les Rencontres théâtre d’Esynes (Bordeaux). Pour ce qui est du cinéma, elle a été actrice principale dans le film NYAMANTON ou la leçon des ordures de Cheick Oumar Sissoko en 1985, actrice en 1989 dans TA DONA de feu Adama Drabo. Elle a également été l’actrice principale de FINZAN de Cheick Oumar Sissoko et actrice en 1991 dans LA DANSE DU SINGE de Yanouch Morovsky.

Enfin, Diarrah Sanogo est également musicienne. Elle a enregistré deux albums, le premier en 1991  » Djougouya  » et le second en 2004  » Kamè « .

Extrait de l’article « Diarrah Sanogo dite Bougouniéré : Une comédienne professionnelle oubliée » de Kassim Traoré du site Malijet.
http://www.malijet.com
Films(s)