Fiche Personne
Acteur/trice

André Dussollier

France

Français

Né le 17 février 1946 à Annecy, Haute-Savoie (France)

Après un premier prix à la sortie du Conservatoire, André Dussollier devient pensionnaire de la Comédie-Française. Depuis ses débuts, il alterne entre cinéma, théâtre et télévision. A la télévision, il a joué dans de nombreuses fictions et en particulier L’épreuve de Claude Santelli (1981) et Music-Hall de Marcel Bluwal, pour lequel il reçoit le Sept d’or 1985 du meilleur acteur. Parmi tous les films dans lesquels il a joué, on peut citer Une belle fille comme moi de François Truffaut (1972), Perceval le Gallois d’Eric Rohmer (19778), La Vie est un roman d’Alain Resnais (1982). Le succès de Trois hommes et un couffin de Coline Serreau (1985), qui obtient le César du meilleur film et celui du meilleur scénario 1986, relance sa carrière. Suivront des films tels que Mélo d’Alain Resnais avec Sabine Azéma (1986), Un coeur en hiver de Claude Sautet (1991) qui obtient de nombreux prix et pour lequel André Dussollier reçoit le César 1993 du meilleur acteur dans un second rôle, On connaît la chanson d’Alain Resnais (1997), Prix Louis Delluc 1997 et César 1997 du meilleur film et du meillur acteur. On l’a vu dans Les Enfants du marais de Jean Becker (1998) et La Chambre des officiers de François Dupeyron (2000). Il est aussi à l’affiche du film d’Etienne Chatiliez, Tanguy (2001).

Egalement grand comédien de théâtre, il a joué, entre autres, dans La Grande muraille de Max Fish, mis en scène de Jean-Pierre Miquel (1973), Le Bain de vapeur écrit et mis en scène par Roland Dubillard (1976-77), Faisons un rêve de Sacha Guitry, mise en scène de Jacques Sereys (1981), La Mouette d’Anton Tchekhov, mise en scène d’André Konchalovsky (1988), Scènes de la vie conjugale d’Ingmar Bergman, mise en scène de Rita Russek et Stephan Meldegg. Il dit des poèmes dans Monstres sacrés, sacrés monstres à la Maison de la poésie à Paris.