Fiche Personne
Réalisateur/trice Photographe Ecrivain/ne Producteur/trice Documentariste

Sophie Bachelier

France

Français

Vidéaste et photographe, Sophie Bachelier s’intéresse depuis de nombreuses années à la façon dont l’histoire collective s’imbrique dans les destins singuliers et les transforme. Des îles Marquises au Sénégal en passant par l’Algérie, elle mène un travail sur la mémoire, l’errance, l’exil, la trace, qui privilégie la parole des personnes rencontrées, sur le commentaire. Dans son dernier film, Mbëkk Mi, le souffle de l’océan (54 mns, août 2012), tourné au Sénégal, les épouses, les mères, les sœurs, les grands-mères racontent, tour à tour, l’émigration clandestine vécue de l’autre côté du miroir, du côté de celles qui restent sur la rive.

En même temps qu’elle prépare son diplome de l’Ecole nationale des arts décoratifs de Paris (ENSAD), Sophie Bachelier parcourt le monde aux côtés de chercheurs géographes et ethnologues. Ces voyages donnent lieu à des expositions et des films. Elle obtient plusieurs distinctions dont le Prêt d’honneur aux jeunes de la Fondation de France, le Prix du Comité du film géographique, l’aide à l’écriture de la FEMIS…

En 1992, un « voyage croisé » entre des jeunes Parisiens et des jeunes de Djanet au sud de l’Algérie, qu’elle initie à la prise de vue, s’intègre dans le Cycle Enfances des Galeries FNAC. Les tirages sont exposés en France pendant quatre années, et l’exposition préfacée par Christian Caujolle. A la suite de cette expérience, elle s’inscrit en ethnologie. Après cinq mois passés dans le nord du Sénégal, aux frontières de la Mauritanie et du Mali, elle obtient son DESS à Paris VII.

De sa collaboration avec le chanteur sénégalais El Hadj N’Diaye naissent les trois albums qu’elle produit : Thiaroye, Xel, Géej, qui obtiennent le Grand Prix de l’Académie Charles Cros et le Choc du Monde de la Musique. Parallèlement, elle est opératrice d’images et monteuse sur différents films documentaires. En 2005, Alimentation générale (90 mn), de Chantal Briet, dont elle fait l’image, obtient le Prix du meilleur documentaire de long-métrage au Festival Doclisboa de Lisbonne et le Grand Prix du Jury 2006 du Documenta Festival de Madrid. « Il y a dans ce film la quintessence de ce qu’ont toujours cherché, en forçant sur le trait, Mocky, Jérôme Deschamps ou Scola. » LES INROCKUPTIBLES.

Sophie Bachelier travaille actuellement au Sénégal sur une série de portraits photographiques accompagnés de témoignages filmés de femmes qui s’expriment sur le thème de l’émigration clandestine. Certaines de ses images ont déjà fait l’objet d’une parution : LENTEMENT / SLOW aux éditions VMCF, aux côtés de textes de Boubacar Boris Diop (Sénégal) et Nando dalla Chiesa (Sicile).


Source :
http://sophiebachelier.com/bio.php

English

Film-maker and photographer, Sophie Bachelier has been interested for many years by the way in which collective history is interwoven with individual destinies and transforms them. From the Marquesas Islands to Senegal, by way of Algeria, she has worked on memory, wandering, exile and the traces of experience, always privileging the words of the people she has met, over commentary. In her most recent film, Mbëkk Mi, the breath of the ocean (54 mins, August 2012), shot in Senegal, wives, mothers, sisters and grandmothers tell in turn about clandestine emigration experienced from the other side of the mirror, the side of the women who remain on the shore.
On the same theme, the book LENTEMENT / SLOW (texts by Boubacar Boris Diop and Nando dalla Chiesa ; photographes by Sophie Bachelier) was published by éditions VMCF in 2010.
Films(s)