Fiche Personne
Réalisateur/trice Acteur/trice Scénariste

Myriam El Hajj

Liban

Français

En 2007, après des études en cinéma et juste à la fin de la guerre des 33 jours du Liban, Myriam el Hajj quitte le Liban pour faire un Master en réalisation à Paris. Elle y rencontre des producteurs enthousiastes à l’idée de produire son deuxième court « Je n’ai pas vu la guerre à Beyrouth ». Il traite de la mise en abyme d’une guerre se jouant en off et sera sélectionné dans plusieurs festivals dont ceux de Dubaï et de San Francisco. Bien décidée à affirmer son statut de réalisatrice, Myriam relance un troisième court, Nil ailleurs. Il s’intéresse cette fois-ci à une jeunesse libanaise ayant perdu l’espoir et baignant dans un Liban étouffant et sans issue. En parallèle à la réalisation, Myriam joue sur scène au Liban avant de rejoindre une troupe de Commedia dell’arte « les Festinanti » avec laquelle elle effectue des tournées dans toute l’Europe.
En 2010, Myriam, voulant transmettre ses acquis lors de ces multiples allers-retours à Paris, dispense des séminaires de réalisation à l’Académie des Beaux-Arts de Beyrouth. Les gens de sa génération, leurs problèmes et la vie politique et sociale dans laquelle ils baignent étant pour elle ce qui la touche le plus depuis quelques années, elle n’hésite pas à exploiter ces sujets au cinéma comme au théâtre. En 2011, son projet de scénario NIL AILLEURS est sélectionné au Festival de Namur 2011 (FIFF) pour l’Atelier de l’écrit à l’écran.