Fiche Personne
Rappeur/se Militant/e

Thiat

Sénégal

Français

THIAT, de son vrai nom Cyrille Oumar TOURÉ est né dans une famille de moyenne bourgeoisie dans la ville de Kaolack. Son père,
métis et petit fils de l’un des premiers députés du Sénégal, est
banquier. Très jeune, Thiat est déjà interpellé par des questions d’injustices sociales. A l’adolescence, il refuse la voie tracée par son père pour perpétuer l’élite à laquelle il appartient.
Son père le chasse de la maison familiale, et lui prédit un avenir de « looser », où il se retrouvera à servir du thé à ses amis en chantant des couplets de rap… Dix ans plus tard, Thiat est devenu l’icône de tout un pays. Adulé par une majorité et haï par une minorité, il ne laisse personne indiffèrent, que se soit en qualité de musicien ou leader des Y’EN A MARRE.
Pourtant, du haut de ses 1,80 m, il fut longtemps considéré comme « laid » par la gente féminine, qui le surnomma « le sauvage clair », à cause de ses dents jaunies par le nitrate de Kaolack, de ses cheveux afro hirsutes qui donnaient à son visage clair marqué, des allures de
lion. Contrairement à ses congénères, Thiat se moque de son apparence physique : il préfère porter des jeans et t-shirt, plutôt que les habits traditionnels ; une barbe de plusieurs jours au lieu d’être rasé de près, signe de propreté.
Mais plus les années passent, plus son regard s’imprègne de sévérité. Si à ces débuts, il se comportait sciemment comme un jeune homme impoli, irrévérencieux et provocateur, c’est qu’il a toujours eu en horreur l’hypocrisie et la société d’apparat dans laquelle nous évoluons au Sénégal.

Source :
2013, Dossier du film THE REVOLUTION WON’T BE TELEVISED
réalisé par Rama Thiaw



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications