Fiche Film
Cinéma/TV
MOYEN Métrage | 2016
Revolution won’t be televised (The)
Rama Thiaw
Pays concerné : Sénégal
Réalisateur(s) : Rama Thiaw
Avec : Khady Sylla, Abdoulaye Diallo, Rama Thiaw, Rama Thiaw, Samsklejah, Abdoulaye Wade, Thiat , Kilifeu , Sofia , Gadiaga, Mamadou Khouma Guèye
Durée : 110
Genre : politique
Type : documentaire

Français

Sénégal, Janvier 2012 – Juillet 2013. Un an dans la vie tumultueuse de Thiat et Kilifeu, membres du groupe Les Keur Gui. De la révolution pacifique, menée avec passion contre le président Wade à la tête du mouvement « Y’EN A MARRE », à l’incertaine reconquête de la scène musicale à travers l’élaboration de leur prochain album de hip hop Encyclopédia. Au bout de cette immersion : la vision d’une jeunesse urbaine africaine, les réflexions d’une nouvelle génération engagée, à travers le portrait de ces deux artistes romantiques. Oui, The Revolution won’t be televised, mais elle sera documentée…



« Le rêve et l’action, telle est notre mission humaine et sociale. Celui qui ne chante que pour chanter sera peut-être un admirable rêveur ; il ne sera jamais un poète, dans le sens profond du mot. » Clovis HUGUES, Poète de la Commune



Dans les années 80, le Sénégal est un pays dominé par un régime autocratique à peine nommé. L’homme qui se dressa contre ce régime fut Maître Abdoulaye Wade, en voulant instaurer le Libéralisme politique. Pourtant arrivé au pouvoir, ce héros devint rapidement pire que son prédécesseur. Mon film débute le 17 janvier 2012, en fin de campagne législative sénégalaise, soit 12 ans après l’élection à la présidence de Maître Abdoulaye WADE. À cette même période, Thiat et Kilifeu, membres du groupe les Keur Gui, décident de réagir là où l’opposition a failli. Ils se mobilisent et créent avec d’autres amis musiciens, artistes et journalistes, le collectif apolitique et pacifique, les Y’EN A MARRE. Ils organisent des marches et des manifestations pour que le Conseil Constitutionnel invalide la candidature du président sortant. La mobilisation qu’ils créent est sans précédent. L’opposition sort de sa torpeur et rejoint les jeunes du collectif Y’en A Marre. Unis sous la bannière du M23, ils font front, face à l’ancien homme de loi qui essaye d’usurper la démocratie aux 11 millions de Sénégalais… Dans cette atmosphère de révolution, je filme en cinéma direct, Thiat et Kilifeu, les deux protagonistes de cette insurrection citoyenne. Mais le président Wade ne veut pas d’un Printemps en Afrique Noire. Il faut mater cette rébellion, pour qu’elle ne se propage… Entre menaces et intimidations, allers – retours en prison, je suis ces deux musiciens dans leur quotidien. Loin de rester uniquement sur les temps forts des actions, je veux comprendre la genèse d’un tel comportement, aussi, je les filme au plus près de leur l’intimité. Tout au long de cette première partie du film, je donne à voir comment on vit une révolution au jour le jour avec tous les dangers, incertitudes et joies que cela engendre. Mais que se passe t il une fois que l’euphorie, d’un combat gagné pacifiquement, est passée? Quel devenir, lorsqu’on est des artistes engagés tels que Thiat et Kilifeu des Keur Gui ? Continue-t-on à chanter des textes engagés ou surfe-t-on sur la vague de la popularité ? Durant ce temps qui correspond à l’après révolution, je filme Thiat et Kilifeu dans la reformation de leur groupe musical. Car au-delà d’être des militants, ils sont d’abord des musiciens. Je les filme donc dans la phase de création des textes et compositions de leur prochain album, Encyclopédia, jusqu’à leur retour sur scène, en concert. Tout au long du film, je ponctue cette immersion dans la vie du groupe les Keur Gui, grâce à la lettre poétique de Khady Sylla, la cinéaste. Au-delà du legs, cette lettre est le manifeste d’une génération de révolutionnaires ; et le trait d’union entre deux générations d’artistes. « The Revolution will not be televised, The Revolution will be LIVE. » Gill-Scott Heron, père du Spoken Words et du Hip Hop, décédé un matin de Printemps Arabe.



Un film de Rama Thiaw



Réalisatrice / Scénariste : Rama Thiaw



Sénégal, 2016, Documentaire, 1h50 min, couleur



avec Thiat, Kilifeu, Khady Sylla, Gadiaga, Groupe Keur Gui, Collectif Y’en a marre.




Productrice : Rama Thiaw (BOUL FALLE IMAGES)





2016 | 27ème session des Journées cinématographiques de Carthage (JCC 2016).

* Prix Spécial du Jury
.


2016 | 66è Berlinale, BERLIN, Allemagne

* Sélection – Forum

* Première Mondiale / World Première

* Prix de la Critique (Fipresci Award) et Mention spéciale du Caligari Film Prize

www.berlinale.de/en/programm/berlinale_programm/datenblatt.php?film_id=201610414





2014 | 25ème session des Journées cinématographiques de Carthage (JCC, 29 novembre-6 décembre).

* Sélection projet du film – Takmil (« Finition » en arabe)

* Prix Organisation internationale de la Francophonie d’un montant de 10.000 euros, pour The revolution won’t be televised de Rama Thiaw (Sénégal)



2014 | Hotdocs, TORONTO, Canada

* Production Grant Recipient

www.hotdocs.ca/archive/hot-docs-blue-ice-group-documentary-fund-2013



Campagne de Crowdfunding sur le site KissKiss (19 avril – 19 juillet 2013)

www.kisskissbankbank.com/fr/projects/the-revolution-won-t-be-televised


English

Old men who brutally and relentlessly cling on to their roles as heads of state have become colossally negative images in many countries of Africa, including Senegal.
When President Abdoulaye Wade wanted to run for office yet again in 2011, a resistance movement formed on the streets. Shortly afterwards, a group of school friends, including rappers Thiat and Kilifeu, set up « Y’en a marre » (« We Are Fed Up »), with filmmaker Rama Thiaw soon coming on board to start documenting events – meetings, campaigns, arrests, concerts, states of exhaustion, trips – from an « insider » perspective. Over several years, a stirring portrait emerged of a youth protest movement to whom independent observers were not the only ones to ascribe the role of « kingmaker » in the last elections. Rama Thiaw shows the rappers and their environment with an intimacy whose cinematographic finesse provides space and context for the thorny conflicts between music and politics, street and state. THE REVOLUTION WON’T BE TELEVISED is a film about a country in the grip of change, in which two thirds of the population are under 25 and long for new beginnings.

A film by Rama THIAW

Senegal, 2016, Documentary, 1hr50 min, languages : Wolof / French, with English subtitles

starring Khady Sylla, Keur Gui Crew (Thiat, Kilifeu & Gadiaga)

2017 | Doc Fortnight 2017: MoMA’s International Festival of Nonfiction Film and Media | New Yor, Usa
* New York premiere
* Screening: Friday, February 17, 7:30 p.m. T2, Theater 2 – The Museum of Modern Art – Followed by a discussion discussion with filmmaker Rama Thiaw (in attendance)
* Screening: Saturday, February 18, 3:00 p.m. T2, Theater 2 – The Museum of Modern Art – Followed by a discussion discussion with filmmaker Rama Thiaw (in attendance)
www.moma.org/calendar/events/2822

2016 | 27ème session des Journées cinématographiques de Carthage (JCC 2016).
* Special Jury Prize

2016 | 66è Berlinale, BERLIN, Allemagne
* Sélection – Forum
* Première Mondiale / World Première
* Prix de la Critique (Fipresci Award) et Mention spéciale du Caligari Film Prize
* Senegals Hip-Hop-Legende KEUR GUI live beim SWAG Jam!
* Screening: Wednesday 17.02: CinemaxX 4 @19h30- World Premiere / Première Mondiale , filmmaker and Keur Gui in attendance.
– Thursday 18.02: Delphi @16h15
– Friday 19.02: Cinestar 8 @22h00
– Saturday 20.02: Arsenal 1@21h30
www.berlinale.de/en/programm/berlinale_programm/datenblatt.php?film_id=201610414#tab=video25
* Concert: Senegals Hip-Hop-Legende KEUR GUI live beim SWAG Jam!, Tuesday 16 Feb, 21h00 – 3h00, Badehaus Berlin – Revaler Strasse 99., 10245 Berlin-Friedrichshain, Berlin, Germany
www.facebook.com/events/962335137167922/permalink/967363213331781/


__________________

DE

Alte Männer, die brutal und unnachgiebig an ihrer Rolle als Staatsoberhäupter festhalten, sind in vielen Ländern Afrikas zu
kolossalen Feindbildern herangereift – so auch im Senegal.
Als Präsident Abdoulaye Wade 2011 erneut kandidieren wollt formierte sich der Widerstand – auf der Straße. Kurz nachdem einige Schulfreunde, unter ihnen die Rapper Thiat und Kilifeu die Bewegung „Y’en a marre » („Wir haben die Schnauze voll ») gegründet hatten, stieß die Filmemacherin Rama Thiaw hinzu – und dokumentierte die Ereignisse fortan aus der „Innensicht »: Meetings, Kampagnen, Verhaftungen, Konzerte, Erschöpfungszustände, Reisen.
Über mehrere Jahre ist das mitreißende Porträt einer jugendlichen Protestbewegung entstanden, der auch unabhängige Beobachter die Rolle des „Königsmachers »bei der letzten Wahl zugeschrieben haben. Rama Thiaw zeigt die Rapper und ihr Umfeld aus einer Nähe, der mit kinematografischer Raffinesse einen Raum und Rahmen für die heiklen Konflikte zwischen Musik und Politik, Straße und Staat gewährt. THE REVOLUTION WON’T BE TELEVISED ist ein Film über ein
Land im Umbruch, in dem zwei Drittel der Bevölkerung unter 25 Jahre alt sind – und sich nach einem Neubeginn sehnen.

Senegal 2016, Doku, 110 Min. · DCP, 1:1.78 (16:9) · Farbe

Regie, Buch: Rama Thiaw
Kamera: Amath Niane
Schnitt: Axel Salvatori-Sinz, Rama Thiaw
Musik: Keur Gui
Sound Design: Xavier Thibault
Ton: Antoine de Giuli, Ivan Broussegoutte
Produzentin: Rama Thiaw

Produktion
Boul Fallé Images
Dakar, Senegal
+221 773945502
boulfalleimages(@)gmail.com

Source:
www.berlinale.de/en/programm/berlinale_programm/datenblatt.php?film_id=201610414