Fiche Personne
Réalisateur/trice Acteur/trice Décorateur Scénariste Accessoiriste

Bouli Lanners

Belgique

Français

Il est né en Belgique en 1965.

De son vrai nom Philippe Lanners, Bouli se découvre, adolescent, un goût pour la peinture et le cinéma. Plusieurs expositions de tableaux de cet ancien élève de l’Academie des Beaux-Arts liègeoise se montent à la fin des années 80. Parallèlement, Lanners travaille comme accessoiriste et décorateur pour la télévision belge. Apparu au cinéma en 1990 dans Toto le héros, il se fait connaître en jouant la comédie dans des sketches des Snuls, série d’émissions humoristiques créée en 1989 pour Canal+ Belgique.

Multipliant les seconds rôles dans des films souvent absurdes et poétiques, Bouli Lanners campe notamment un entraîneur dans Les Convoyeurs attendent (1999) et un chanteur finlandais délirant dans Aaltra en 2004. La même année, on aperçoit sa silhouette imposante dans deux films très différents : Quand la mer monte de sa compatriote Yolande Moreau et Un long dimanche de fiançailles [Jean-Pierre Jeunet]. Co-fondateur du Festival de… Kanne en Belgique (dédié à un cinéma marginal), l’attachant Bouli, qui vit sur une péniche à Liège, ajoute bientôt une nouvelle corde à son arc : auteur de Travellinckx (1999) et Muno (2001), deux courts qui ont fait le tour des festivals, il réalise en 2005 son premier long métrage, Ultranova (présenté à la Berlinale), portrait tendre et ironique d’un groupe de paumés et regard décalé sur sa Wallonie natale.

Après être apparu dans Enfermés dehors, troisième réalisation d’ Albert Dupontel (qu’il côtoie aussi au générique d’Avida), Bouli Lanners donne la réplique à son compatriote Benoît Poelvoorde dans Cowboy de Benoît Mariage, puis la superproduction Astérix aux Jeux Olympiques, où il interprète le roi grec Samagas, avant de figurer au casting de J’ai toujours rêvé d’être un gangster, puis de repasser derrière la caméra, pour mettre en scène Eldorado.

On le verra prochainement dans le prochain épisode d’Astérix et Obélix : God save Britannia et dans Des vents contraires de Jalil Lespert.

En 1999, il écrit et réalise Travellinckx, un road movie en super 8 mm noir et blanc qui a fait le tour du monde des festivals. Deux ans plus tard, Muno, confirme la singularité du réalisateur et est sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes. En 2005, il réalise son premier long-métrage, Ultranova, qui est primé à la Berlinale : portrait tendre et ironique d’un groupe de paumés et regard décalé sur sa Wallonie natale.

Eldorado son deuxième long-métrage dans lequel il tient le rôle principal, a reçu plusieurs prix à la Quinzaine des Réalisateurs en 2008 et a connu un franc succès lors de sa sortie en salles en Belgique et en France.

Bouli prepare actuellement la sortie de son troisième long métrage, Les Géants, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs 2011 et écrit son quatrième long métrage intitulé Tenderville.

FILMOGRAPHIE (réalisateur)
TENDERVILLE – long métrage en développement
LES GEANTS – long métrage (2011)
ELDORADO – long métrage (2008)
ULTRANOVA – long métrage (2005)
WESTERN – clip musical (2002)
MUNO – court métrage (2001)
TRAVELLINCKX – court métrage (1999)
LES SOEURS VAN HOOF – court métrage (1996)
NON, WALLONIE TA CULTURE N’EST PAS MORTE – court métrage (1995)

Source :
www.versusproduction.be/pages/Realisateurs.28.fr.php