Fiche Personne
Réalisateur/trice Scénariste

Adama Drabo

Mali

Français

Adama Drabo est né en 1948 à Bamako (Mali).

Cinéaste et dramaturge malien, il s’intéresse au cinéma dès son enfance, mais il lui faudra emprunter des chemins de traverse pour réaliser son rêve. En 1960, l’heure de l’indépendance du Mali sonne et le pays manque d’instituteurs. Le futur réalisateur répond à l’appel du gouvernement en enseignant pendant dix ans dans les villages. Une période qui lui permettra de peindre et de développer ses talents de dramaturge en écrivant des pièces de théâtre, dont Pouvoir de pagne en 1983. Son entrée au Centre national de production cinématographique (CNPC) du Mali en 1979 lui permettra d’accéder à son rêve d’enfant : devenir cinéaste. Il travaille avec le réalisateur Cheick Oumar Sissoko comme assistant réalisateur sur le tournage du film Nyamanton (1986). En 1988, il tourne un moyen-métrage, Nieba, (La journée d’une paysanne) avant une nouvelle collaboration avec Cheick Oumar Sissoko pour le long métrage Finzan (1989. Et c’est en 1991, qu’il réalisera, enfin, son premier long-métrage Ta Dona (Au feu !). Cette ?uvre sera remarquée au Festival international du film de Locarno et primée au FESPACO 91. En 1997, Adama Drabo réalise Taafé Fanga. primé dans différents festivals (Festival de Cannes, Tokyo, Ouagadougou et Namur) et en 2009, il présente au Fespaco un film coréalisé avec Ladji Diakité, Fantan Fanga (Le pouvoir des pauvres).

Adama Drabo est décédé le 15 juillet 2009 des suites d’une courte maladie à Bamako.


Filmographie sélective :
2009 Fantan Fanga (le pouvoir des pauvres)
2003 Kokadjè (Transparence), série télé (13×26 min)
1997 Taafé Fanga
1991 Ta Dona (au feu !)
1988 Nieba, la journée d’une paysanne

Pièces de théatre :
1972 Massa
1977 Le Trésor De l’Askia
1982 L’eau de Dieu tombera
1983 Le pouvoir des pagnes

English

1948-2009 (Bamako, Mali).

After over ten years primary school teaching, Adama Drabo enters the Malian national center of film production in 1979 as a cameraman, through a test. Thus his dream of working in the film domain became true. He attended a lot of trainings which built his capacities. In 1987, he started with « Niéba,la journée d’une paysanne »; then he made about ten short and feature films among which « Ta dona, au feu « ; « Taafé Fanga; « Kokadjè », « Fanta Fanga ».
Films(s)