Fiche Film
Cinéma/TV
LONG Métrage | 1997
Taafé Fanga – Pouvoir de pagne
Adama Drabo
Titre anglais : Taafe Fanga (Skirt Power)
Date de sortie en France : 01/01/1999
Pays concerné : Mali
Réalisateur(s) : Adama Drabo
Avec : Adama Drabo, Claude Le Gallou, Maïmouna Hélène Diarra
Durée : 95
Genre : comédie dramatique
Type : fiction

Français

Dans une cour, la musique limpide de la « kora » du griot Djélimady Kouyaté invite à la veillée. Les hommes, les femmes et les enfants arrivent selon un ordre immuable et s’installent chacun dans leur groupe. Une créature de rêve apparaît et provoque le désordre en prenant place parmi les hommes. Offusqués, ils veulent chasser l’insolente, mais c’est sans compter sur la solidarité des femmes.

Profitant de la découverte d’un masque qui donne le pouvoir, les villageoises en pays Dogon renversent l’ordre des choses et prennent la place réservée habituellement aux hommes. Elles ne sont plus corvéables : ni cuisine, ni ramassage du bois, ni lessive. Elles portent le pantalon et fument allègrement. En contrepartie, leurs maris se retrouvent dans leurs rôle, habillés de pagne et surtout, obligé de tout assurer de la garde des enfants à la cuisine. Seule la petite Koumi reste à sa place et assure le dialogue entre les deux clans.

« Taafé Fanga » s’inspire d’un récit traditionnel. Sous forme de comédie, le film raconte comment un jour, les femmes se servirent des masques sacrés pour prendre le pouvoir et inverser les rôles dans la société.

Un film de Adama DRABO, 1997, Mali, 1h38

Durée : 98′


Genre : fiction LM


Thèmes : Mali, récit traditionnel, femme



Support : 35 mm



Année : 1997

Pays : Mali


Réalisateur : Adama DRABO

Scénariste : Adama Drabo

Interprètes : Fanta Bérété, Ramata Drabo, Ibrahim S. Koïta, Maïmouna Hélène Diarra, Ténéman Sanogo, Michel Sangaré


Production

* Centre National de la Production Cinématographique du Mali (CNPC)

* Projet Eine Welt

* Taare Films

* ZDF (Allemagne)



Distribution : Cinémathèque Afrique (Cultures France) / Atria / Atriascop

English

Taafe Fanga, del regista maliano Adama Drabo è la rielaborazione moderna di un mito antico dell’epoca Dogon e dimostrazione che un bisogno di emancipazione femminile fu sentito autonomamente dalle donne dell’africa orientale ben prima di venire colonizzate dai francesi.

Mali, 1997, 100 min., 35mm, francese sottotitoli in italiano

___________________


The distincly clear notes from the Cora of the famed griot Diabaté entice us to the Bandiagara cliff, in the past of the famous Dogon people. At Yanda, the numinous mask Albarga, which is an attribute of the spirits and a symbol of power falls into Yayeme’s hands, a young woman and spreads confusion. Women come round to wearing trousers. Is it a curse or a divine retribution? Will the newly established order weather all these contradictions ?

Originally written by Drabo for the theater, this beautifully photographed comic tale about sexual politics was partly inspired by Dogon mythology. A traditionally robed griot arrives at a contemporary compound, turns off the TV, and begins an old story about a disgruntled wife who steals a powerful ritual mask with which she forces the men of her village to take over women’s roles and work. Drawing modernday lessons from this sundrenched cathartic farce about gender-bending, the griot links Mali’s past, present and future.

Adama Drabo, Mali, 1997; 95 minutes