Fiche Personne
Accordéoniste

Régis Gizavo

Madagascar

Français

L’accordéon diatonique est un des instruments de base de la musique traditionnelle malgache. Ses halètements et ses mélodies tournantes se sont intégrés depuis près de deux siècles à la pratique musicale de la Grande Ile où on l’utilise souvent pour provoquer la transe. Pourtant, suite à la paupérisation du pays et des musiciens, l’instrument devient de plus en plus rare : l’accordéoniste malgache est une espèce en voie de disparition.
Régis Gizavo fait figure d’exception. Il est à la fois défenseur des traditions de sa région et musicien moderne, original, intégrant les influences avec une parfaite aisance.

À Tuléar où il naît en 1959, Régis entend très tôt le son de l’accordéon, celui de son père. Quand il commence à prendre l’instrument familial vers l’âge de six ans, ce n’est pour lui qu’un jouet avec lequel il essaie de reproduire ce qu’il entend.

En 1984, Régis décide de tenter sa chance à Antananarivo, la capitale. Il y remporte un franc succès avec son premier groupe. Lauréat du concours musical annuel « Découvertes » organisé par Radio France Internationale en 1990, Régis débarque en Europe. Il joue avec Manu Dibango, Ray Lema, Geoffrey Oryema, Lokua Kanza, Higelin, … En 1993, il devient l’accordéoniste attitré d’I Muvrini.

Parallèlement, Régis poursuit une carrière personnelle : Il donne régulièrement des concerts en duo avec le percussionniste David Mirandon et a enregistré avec lui deux albums unanimement salués par la critique. Il y exprime sa véritable identité : celle de musicien aux oreilles ouvertes et au c?ur irrémédiablement malgache.