Fiche Personne
Réalisateur/trice Chorégraphe Acteur/trice

Seydou Boro

Burkina Faso

Français

Né à Ouagadougou, au Burkina Faso, il suit, dès 1990, une formation artistique professionnelle au sein de la compagnie de théâtre Feeren. Comédien, il sera entre autre, interprète dès 1991, pour le théâtre, dans « Marafootage », de Amadou Bourou (premier festival international du théâtre du Bénin), puis dans « ?dipe-Roi » de Sophocle (mise en scène de Eric Podor) ; un rôle pour le cinéma dans le film de Dani Kouyaté « Keïta, l’héritage du griot » (primé au festival panafricain du cinéma de ouagadougou), et « Le royaume du passage » de Eric Cloué (France Zimbabwe). Il intègre la compagnie Mathilde Monnier en 1992 où il participe aux différentes créations, « Pour Antigone », « Nuit », « Arrêtez, arrêtons, arrête », « Les lieux de là ». Dans le cadre des projets de sensibilisation du centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc-Roussillon, il intervient en milieu scolaire en 1994, sur le thème « autour de l’Afrique » (initiation à la tradition africaine, danse, contes, chants et musiques du Burkina Faso), et en 1998 sur le projet commun du centre chorégraphique et de l’association art en thèse « habiter ». Il est auteur, en 1995, d’un conte pour la compagnie Cry d’Err, interprété par les élèves du collège Ulysse. Il est l’assistant à la chorégraphie de Salia Sanou, « Le siècle des fous » (1995) (premier prix national du Concours de Danse Contemporaine Africaine d’Afrique en créations), avec qui il s’associe pour créer la compagnie salia nï seydou. Ils sont lauréats des deuxièmes rencontres de la création chorégraphique africaine à Luanda en Angola (avril 1998) avec « Figninto, l’?il troué » qu’il chorégraphie, assisté de Salia Sanou (septembre 1997), ainsi que du prix « découverte » R.F.I. spectacle vivant 1998. La même année c’est aussi le tournage dans un film franco-grec de Fotini, « Papadodyma », ainsi que la réalisation du film « La rencontre », documentaire de 52 mn sur la danse africaine contemporaine. Dans le cadre du festival international Montpellier danse 2000, il est le chorégraphe assistant de Salia Sanou pour la création les 27 et 28 juin de « Taagalà, le voyageur », une pièce pour quatre danseurs et deux musiciens.
Spectacle(s)