Fiche Personne
Réalisateur/trice Producteur/trice Scénariste

Taïeb Louhichi

Tunisie

Français

Réalisateur tunisien.
Taïeb Louhichi est né le 16 Juin 1948 à Mareth (Tunisie).
Après des études de lettres et de sociologie soldées par un doctorat, il s’est tourné vers le cinéma et a suivi une formation à l’Institut de Formation Cinématographique et à l’École de Vaugirard de Paris.
Taïeb Louhichi réalise plusieurs courts métrages, dont Mon village, un village parmi tant d’autres, Tanit d’or aux JCC 1972, le Métayer, Carthage an 12. En 1982, il écrit et réalise son premier long métrage de fiction, L’Ombre de la terre, sélectionné et primé à la semaine de la Critique à Cannes et dans plusieurs festivals mondiaux. Sa carrière s’enrichit, successivement de Gorée, l’île du grand-père (1987), Prix spécial du Jury à Alger, Laylâ, ma raison (Mejnoun Laylâ), 1989, sélectionné en compétition officielle à la Mostra de Venise et récompensé à Milan et à Ouagadougou, Noces de lune, primé à Bari, Montréal, Johannesburg… et La Danse du vent.
En 2006, Taïeb Louhichi est victime d’un accident de voiture à Dubaï alors qu’il y était pour présider un festival de cinéma. Il y perd l’usage de ses membres. Mais, le cinéaste fait partie de ceux qui, quoi qu’il arrive et en dépit des obstacles, possèdent cette volonté d’aller de l’avant, laissant une empreinte indélébile de leur passage. Celui qu’on nomme « le plus africain des cinéastes tunisiens » ou le cinéaste du désert, en référence à sa naissance à Mareth en 1948 (Sud tunisien) et à sa façon de filmer le Sahara, continue son chemin comme il a toujours su le faire : élaborer les projets, écrire des scénarii et peut-être même, un livre.
En 1998, il a tourné son troisième long métrage de fiction Noces de lune suivi par La danse du vent en 2003, puis en 2011 Les Gens de l’étincelle, un documentaire sur les protagonistes de la révolution en 2011, et achève L’enfant du soleil, long métrage sorti en salles en 2014.
En 2017, il signe un nouveau long métrage La rumeur de l’eau, avec Hishem Rostom, Jamel Madani, Ombretta Machi, Hassen Doss, Fatma Ben Saidane, Sana Rostom, Slah Msadek.
Il décède le 21 février 2018, à 69 ans.

Sources :
http://taieblouhichi.mohamedhaythemlimam.com/home/
Dossiers presse

page mise à jour le 26 fév 2018, par Thierno I. Dia.

English

Taïeb Louhichi is a Tunisian director born on June 16, 1948 in Mareth.
After literature and sociology studies which resulted in a doctorate degree, he turned towards cinematography and was trained at the Institut de Formation Cinématographique and Vaugirard Street School in Paris.

He shot several short films such as « My village, a village among others », winner of the Golden Tanit at the Cinematographic Days of Carthage in 1972, « The Sharecropper », awarded in many festivals in 1976 and « Carthage, year 12 ».
In 1982, his first feature film, « The Shadow of the earth » received several awards such as the best screenplay award and the Golden Crank at the Panafrican Film Festival of Ouagadougou; it was also awarded at the Critics’ Week in Cannes. In 1987, he shot « Goree, island of grandfather » followed in 1989 by « Layla, my reason » that was selected in official competition at the Venice Film Festival of 1991 and received the Audience Award at the first African Film Festival in Milan.
In 1998, he shot his third feature film « Wedding of the moon » followed by « Dance of the Wind » in 2003, « People of the spark » in 2011, a documentary on the protagonists of the Tunisian revolution, and completed his sixth feature film, « The child of the sun » which came out in theaters in 2014.
In 2017, he directs his last feature, Rumour of water, starring Hishem Rostom, Jamel Madani, Ombretta Machi, Hassen Doss, Fatma Ben Saidane, Sana Rostom, Slah Msadek.

Taïeb Louhichi dies at 69, on 21 February 2018.


Source:
http://taieblouhichi.mohamedhaythemlimam.com/home/en
updated on 26 Feb 2018, by Thierno I. Dia
Films(s)