Fiche Personne
Réalisateur/trice Photographe Ecrivain/ne Journaliste Scénariste

Laurence Gavron

Sénégal

Français

De nationalité française et sénégalaise (depuis 2007).

Laurence Gavron est parisienne d’origine, installée à Dakar depuis 2002. Elle a une Maîtrise de Lettres Modernes, spécialisation Cinéma, Université de Paris III, Mention Très Bien, en 1976. (sur le thème de l’errance dans le cinéma américain).

Cinéphile de la première heure, Laurence Gavron commence très tôt à écrire sur le cinéma puis à travailler comme journaliste et ensuite réalisatrice sur des émissions de télévision consacrées au cinéma, particulièrement la mythique « Cinéma, Cinémas ».

Parallèlement, elle réalise des films documentaires et des courts-métrage de fiction.

Dans les années 90, elle découvre le Sénégal dont elle tombe peu à peu amoureuse, où elle se rend de plus en plus fréquemment, se fait des amis, y réalise films et sujets d’émissions.

En 2002, Elle s’installe à Dakar, écrit dans la presse locale, réalise des films documentaires, écrit des romans et fait des expos photo.

Elle obtient la nationalité sénégalaise en 2007.

– Documentaires

– 2016, Si loin du Vietnam. Documentaire sur la communauté métisse sénégalo-vietnamienne de Dakar.
(Présenté au Musée de l’Immigration, Porte Dorée à Paris, 5 octobre 2016,)

– 2015, Juifs Noirs, les racines de l’olivier. Documentaire sur des Juifs Noirs, principalement au Cameroun mais aussi aux Etats-Unis. De plus en plus de communautés juives voient le jour en Afrique aujourd’hui.
(Télévision suisse RTS, France 2, Washington Jewish Film Festival, New York African Film Festival, Festival Prix Farel, Neuchâtel).

– 2008, ASSIKO !, documentaire sur un instrument de musique et une danse qu’on retrouve au Plateau et à Gorée, originaire de l’Afrique anglophone (Sierra Léone, Ghana, Gambie) et qu’on retrouve sur toute la côte atlantique de l’Afrique de l’Ouest, 43 minutes.

– 2007, Yandé Codou Sène, Diva séeréer, documentaire sur la griotte du Président Senghor, 64 minutes. (TV5, SIEFF festival du film ethno de Sardaigne, Festival Lagunimages, Bénin, Fipatel 2009, Museum of Modern Art, New York, 2011, Musée branly).

– 2006, Samba Diabaré Samb, Le Gardien du Temple, film documentaire sur le plus grand griot historien, généalogiste, joueur de xalam et chanteur du Sénégal, El Hadji Samba Diabaré Samb, honoré du titre de « Trésor Humain Vivant » par l’Unesco. 68 minutes. (TV5, Fipatel 2007).

– 2005, Saudade à Dakar, film documentaire sur des musiciens capverdiens à Dakar (48 minutes), Mbokki Mbaar Productions. (Mention spéciale du jury, FIPA 2006, Biarritz).
(France O, Festival du film ethnographique, Paris. Festival Dockanema Maputo, Mozambique, Museum of Modern Art, New York, 2011).

– Organisation d’un stage de 10 semaines au Sénégal pour les étudiants de l’école d’art hollandaise DasArts et les danseurs africains de l’Ecole des Sables de Germaine Acogny, et production et réalisation d’un film documentaire de 60 minutes sur ce stage. (2003) Alhamdoulilah !

– 2001, Njaga Mbaay, Le Maître de la Parole. (Prod.Les Films de la Lanterne): documentaire de 52 minutes sur un chanteur traditionnel (griot) sénégalais (TV Antilles, TV5).

– 2001, Sur les traces des mangeurs de coquillages. (Neri Productions) : documentaire (52 minutes) sur la région du Saloum, au Sénégal, et ses sites archéologiques (RTBF, TV5, projeté au Musée Branly.)

Ainsi qu’un sujet de 12 minutes pour l’émission « Métropolis » (Arte) : 2000.

– 1999, Naar bi, loin du Liban (40 minutes). (Canal France International) documentaire sur la communauté libanaise au Sénégal

– 1999, Ninkinanka, Le prince de Colobane, documentaire, 45 minutes.Portrait du cinéaste sénégalais Djibril Diop Mambéty.
(Channel Four, Canal Horizons, TV5; Festivals d’Amiens, Amsterdam, Florence, Carthage, Ouagadougou, Milan…).

– 1980, Just like Eddie, documentaire, 55 minutes: Portrait d’Eddie Constantine (Télévision allemande WDR, Festival de Rotterdam).

(Plusieurs de mes documentaires – Saudade à Dakar, Yandé Codou Sène – ont été montrés ou le seront bientôt au Musée Branly et à la Cité de la Musique à Paris.)

– Réalisation d’interviews d’écrivains pour le site internet de la librairie des 4 Vents, 2013.

– Réalisation d’un film court pour l’Unicef, sur le système intégré de protection de l’enfance à Guediawaye, Avril 2013

– Soirées thématiques (Arte)

– Partie tournée à Dakar de la soirée sur le Musée Branly, 2006.

Y a pas de problème! (Fragments de Cinémas Africains). Diffusion le 14 novembre 1995; Festival d’Amiens 1995. Prix des Indépendants, Rencontres Médias Nord-Sud, Genève 1997 ; Mention Très Honorable, Geneva International TV Awards ; rediffusion sur la 5ème le 30.07.98.

Paris-Berlin Cinéma (diffusé le 18.5.93).
(Cette soirée a obtenu le Prix Franco-Allemand de la culture, 1994).
Ciné-Venise: La Mostra (diffusé le 6.9.92).

– Courts-métrages de fiction :

Il maestro, 15 minutes, 1986: Un des sept films composant le long-métrage Sept femmes, sept péchés. (Télévision allemande ZDF, FR3, Festivals de New York et Montréal). Avec Ged Marlon, Evelyne Didi.

Fin de soirée, 12 minutes, 1981 (FR3) avec André Wilms, Françoise Lebrun, Lou Castel, Tatiana Moukhine. (France 2).

– Clips :

– Réalisation pour la Fondation Prince Claus (Hollande) d’un clip sur le groupe de rappeurs hollandais d’origine berbère, Intersection, pendant leur séjour au Sénégal, avec Youssou Ndour, Gabi Ba (Nakodjé), Pacotille, Shadow, Nomila, Fatim, etc.

– NITKI : clip pour le chanteur sénégalais Souleymane Faye, 1996. – Wagane : vidéo clip pour le musicien sénégalais Ibu Ba, 1994.

– Magazines télévision :

– Taxi plus, Manger au bol, Le déménagement, films de 5 minutes pour le magazine CUT UP, Arte 2009.

– Dak-arts, sujet de 10 minutes pour Métropolis, Arte, diffusé le 6 mai 2006, sur Dakar, la ville et ses artistes, bientôt la Biennale.

– Tous azimuts, une série de 6 X 45 minutes sur la diversité culturelle, les métissages… (Union Européenne, CNC, TV10 Angers).
(Production Neri-films), 2004-2005.

– Sujet sur le FESNAC (Festival National des Arts et de la Culture) à Ziguinchor (Sénégal) pour le magazine Métropolis (Arte) – Identités Africaines – et réalisation d’images pour un sujet de Pierre-André Boutang sur le livre d’Aminata Zaaria « La nuit est tombée sur Dakar » (diffusion le 6 mars 2004).

– Rédactrice en chef adjointe du magazine de cinéma Après la sortie (La cinquième) et réalisatrice de nombreux sujets : 2001.

– Rédactrice en chef adjointe du magazine Absolument Cinéma (La cinquième), et réalisatrice de nombreux sujets/ 2000-2001.

– Réalisatrice de plusieurs sujets pour l’émission Archimède, Arte, 1997 – 98.

– Réalisatrice, pour Qu’est-ce qu’elle dit, Zazie ? d’un sujet sur Présence Africaine et des écrivains sénégalais (diffusion le 27.11.97, France 3).

– Réalisatrice, pour Arte, d’une émission quotidienne sur le Festival de Cannes, 1993. (Production: Pierre-André Boutang).

– Réalisatrice/journaliste de nombreuses séquences: Cinéma, Ciné mas Antenne 2 : 1985-90.

– Réalisation de séquences pour Chocs, Créateurs Studio (TF1), Ciné mode (Canal plus)…:1988-89.

– Réalisation de portraits d’artistes : L’art en tête : FR3, 1987.
(Paul Chemetof, Jacques Demy, Antoine Vitez).

– Réalisation de séquences, reportages, et de plusieurs magazines entiers: M6 Aime le Cinéma: M6,1987.

– Production et conception de l’émission: Les 3 premières minututes, 1986.

– Réalisation d’un sujet sur l’acteur Doura Mané, avec le sculpteur Ousmane Sow, pour le DVD Gaumont de L’Etat sauvage de Francis Girod.

– Assistante de production/réalisation: Cinéma, Cinémas, Antenne 2, 1983-85.

Assistante de réalisation sur plusieurs films de long-métrage (France, USA, Allemagne).

_____________________________

Co-scénariste:
Le train bleu, de Joseph Gaï Ramaka
Jules, de Christian Palligiano, 1993 (diffusé sur Arte).
Boxulmaalen, L’An Fer, d’Amet Diallo, 1992. (Prix Afrique en création Festival de Cannes, Fespaco 1993,…)

Lectrice de scénarios pour le Fonds Sud (CNC, Ministère de la Coopération et Ministère des Affaires Etrangères).

Rédaction de « récits de vie » pour Oxfam Sénégal, 2014.

Journaliste: Libération, Cahiers du Cinéma, On Film, Le Monde, Elle. 1981-90. Le Quotidien, Sénégal, 2003 – 2007, Wootico.com, 2007, 2009.

Auteure d’un livre sur John Cassavetes, Editions Rivages: 1987.

Auteure de quatre romans, Marabouts d’ficelle, janvier 2000 (Editions Baleine), Boy Dakar, éditions Le Masque (Lattès), mars 2008, et Hivernage, éditions Le Masque, septembre 2009, Fouta Street, 2016.

________________________

Photographie :
Exposition « Mouvements / Bougements » Mairie du Plateau, Biennale de Dakar, mai 2006, Gorée Regards sur cours, juin 2006.

Expo « Femmes d’Afrique » à l’Institut Goethe, janvier 2007, et « Femmes en mouvement » au Musée de la Femme à Gorée, février 2007 et à l’école Sainte-Marie de Hann.

Expo sur le Sénégal, juin 2007, Institut Français Léopold Sédar Senghor, Dakar. Exposition « Le Sénégal, l’Homme et la Mer », octobre 2007-avril 2008, Musée de la Porte Dorée à Paris et divers lieux au Sénégal.

Expo « Haalpulaar’en », Institut Français de Dakar, janvier 2011, Centre Culturel Français de Saint-Louis, avril/mai 2011.

Reportage photo au Sēnēgal oriental sur le travail du coton, pour la compagnie cotonnière Sodefitex, mars 2012.

Exposition sur la culture du coton au Sénégal Oriental, Regards sur Cours, Gorée 2013.
Films(s)