Fiche Personne
Réalisateur/trice Scénariste Directeur/trice de la photo

Pedro Costa

Portugal

Français

Né en 1959 à Lisbonne.

Pedro Costa s’est imposé en quelques films comme un auteur d’une radicalité très forte, dont les références sont ancrées du côté de Bresson ou de Straub et Huillet, cinéastes auxquels il a consacré un documentaire pour la série Cinéma de notre Temps, Où gît votre sourire enfoui ?, tourné en 2001 au moment du montage de leur film Sicilia !.
Il réalise en 1989 son premier long métrage O Sangue,
qui reçoit un accueil très favorable de la critique.
Dans son deuxième film, Casa de Lava, il s’éloigne considérablement du scénario pour se laisser inspirer par le Cap Vert et ses acteurs. C’est dans cette lignée, avec la même fermeté du regard, qu’il tourne Ossos, primé au festival de Venise, qui relate l’histoire d’un enfant qui survit à plusieurs morts.
En 2000, il consacre entièrement son film, Dans la chambre de Vanda, à Vanda Duarte. Seul avec une petite caméra numérique, il la filme pendant un an dans sa chambre, avant d’élargir son film à tout le quartier en phase de démolition.
Dans En avant, Jeunesse !, Pedro Costa retrouve Vanda et les habitants du quartier capverdien de Lisbonne.
Il a abandonné ses études d’Histoire à l’université de Lisbonne pour s’inscrire en montage et réalisation à l’Ecole de Cinéma du Conservatoire National de Lisbonne (Escola Superior de Cinema). Pedro Costa a été assistant réalisateur sur plusieurs films portuguais.


FILMOGRAPHIE

2006, En avant, jeunesse (Juventude em Marcha), long métrage
Festival de Cannes / Compétition Officielle

2006, Ne Change Rien, documentaire musical sur Jeanne Balibar

2003, The End of a Love Affair, court métrage

2002, 6 Bagatelas, court métrage

2001, Où gît votre sourire enfoui ? (Onde jaz o teu sorriso ?), documentaire sur Straub et Huillet, cinéastes


2000, Dans la chambre de Vanda (No Quarto da Vanda), long métrage docu-fiction
Festival de Locarno / Compétition Officielle

1997, Ossos, long métrage
Mostra de Venise / Compétition Officielle
Prix de la Meilleure Photographie
Festival de Belfort – Grand Prix

1994, La Maison de lave (Casa de Lava), long métrage
Festival de Cannes / Un Certain regard
Festival de Belfort – Grand Prix

1990, Le Sang (O Sangue), long métrage
Mostra de Venise / Semaine de la Critique (Cannes)

1987, Cartas a Julia, court métrage