Fiche Personne
Réalisateur/trice Ingénieur du son Producteur/trice Critique de cinéma Directeur/trice de la photo Voix off

Claude Haffner

République démocratique du Congo, France

Français

Après des Etudes d’Histoire et un Diplôme Universitaire de Cinéma et d’Audiovisuel à l’Université de Strasbourg (1994-1999), Claude Haffner effectue une Maîtrise de Cinéma à la Sorbonne (2000-2001).
En même temps que son apprentissage théorique du cinéma, elle apprend le métier de scripte en travaillant sur de nombreux courts métrages, dans le but d’observer et maîtriser les techniques de réalisation de films ; et parfait ses connaissances audiovisuelles au poste d’assistante de production à Canal +, qu’elle quitte pour travailler auprès de son « mentor » Agnès Varda, sur le montage du film Les Glaneurs et la Glaneuse.
Cette dernière lui donne le goût pour le documentaire, ce qui la décide à suivre une formation de réalisation de documentaires à Altermédia (Centre de formation de Saint-Denis) en 2002. C’est dans le cadre de cette formation qu’elle réalise son premier essai documentaire, Ko Bongisa Mutu (signifie « s’arranger la tête » en lingala), sur un salon de coiffure africain de Strasbourg-Saint-Denis.
Elle enchaîne avec la réalisation de La Canne musicale, une promenade anecdotique qu’elle effectue avec Jean Rouch quelques jours avant sa mort (2004), avant d’achever son « essai-documentaire » (tel qu’elle aime le présenter) sur le cinéma africain, D’une fleur double et de quatre mille autres (2005).
Claude Haffner vient de terminer un mémoire sur Le documentaire africain, un remède éventuel aux maux dont souffre le cinéma africain ?, pour son Diplôme d’Etudes Approfondies (Master) dirigé par le spécialiste du documentaire François Niney à La Sorbonne Nouvelle (octobre 2005). Elle prépare actuellement un documentaire au Congo-Kinshasa, où elle est née.


Filmographie

Ko Bongisa Mutu (signifie « s’arranger la tête » en lingala), 2002, 15 min., un documentaire sur une journée dans un salon de coiffure africain de Strasbourg-Saint-Denis, produit par Altermédia.

Remue-ménage dans le tertiaire, 2003, 10 min., un documentaire sur une journée avec des femmes de ménage d’origine étrangère, qui travaillent dans la tour Montparnasse, produit par le Lycée du Bois d’amour de Poitiers.

La parole est une fenêtre, 2004, 62 min., un documentaire sur un atelier d’écriture de scénario d’une classe de 4ème Segpa du Collège Marx Dormoy, produit par KIP (Kamera International Production).

La canne musicale, 2004, 4 min., un documentaire-fiction sur une promenade avec Jean Rouch quelques jours avant sa mort, auto-produit.

Défilé Célianthe, 2004, 4 min., un clip-documentaire sur un défilé de coiffures black pour Softsheen Carson, produit par l’Oréal.

D’une fleur double et de quatre mille autres, 2005, 20 min., un documentaire sur le critique de cinéma africain Pierre Haffner et son dernier texte éponyme, auto-produit.

En prépa : un documentaire sur l’avenir des enfants de Mbuji-Mayi, région des diamants, où la majorité de la population vit sans eau ni électricité, en République Démocratique du Congo.
Films(s)