Réunir l’Afrique dans ses pages : le hors-série spécial Can 2023 autour de la culture et du football !

Print Friendly, PDF & Email

« On réunit l’Afrique comme la CAN » chantent le rappeur franco-congolais Youssoupha avec l’artiste sénégalais Dip Doundou Guiss dans le titre J’prends la confiance, sorti en 2022. Africultures relève aussi le défi : réunir l’Afrique dans ses pages autour et par le football et accompagne la compétition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) dans un hors-série inédit : Le match des artistes.

Dans cette revue participative, ce sont les artistes qui forment des équipes, s’allient, s’affrontent, et commentent une histoire du football à travers un prisme culturel. Ils accueillent aussi des passes décisives de chercheur.es et de journalistes, alliés de terrain sur ces enjeux.

Ainsi, Youssoupha, par ailleurs commentateur sportif à la télévision pendant plusieurs années, et Dip Doundou Guiss, ne sont pas les seuls à inviter le football dans leurs créations. C’est une véritable playlist africaine, témoin des temps forts de l’histoire du ballon rond, que nous pouvons retracer.
En Tunisie, Waël Marghini, ancien joueur professionnel, qui a grandi dans les tribunes des ultras de Tunis, chorégraphie et danse aujourd’hui une histoire politique révolutionnaire du sport dans son pays.

Il ne manque alors pas de faire écho à d’autres histoires politiques des clubs, notamment aux moments des indépendances en Afrique. Historiens et artistes décryptent cela. S’il ne s’était pas consacré à la littérature, ce serait aussi vers cette carrière de footballeur que le prix Goncourt 2021, Mohamed Mbougar Sarr se serait tourné. Dans nos pages, il revient, avec une création littéraire, sur les gestes artistiques mémorables de l’histoire du football, en duel avec d’autres passionné.es tels que les romanciers Sami Tchak, Lyonel Trouillot ou encore Murielle Magellan.

Évoquer la trajectoire poétique d’un Pelé sur un terrain de foot, à l’instar du livre La poésie du football brésilien de Max de Carvalho ce n’est pas oublier son rayonnement politique du Brésil à l’international et toute la symbolique qui va avec. Un duel Pelé / Maradona se joue aussi dans nos pages sous les dribbles littéraires de nos contributeurs.

Et que serait la CAN sans musique ? La directrice de Label Binetou Sylla, décrypte pour nous les enjeux de l’industrie musicale autour du ballon rond pour tenter d’unir tout un continent. En Côte d’Ivoire l’ancien capitaine de la sélection nationale Gadji CelI, fait danser le pays depuis les années 80 ; plus qu’un héros national c’est l’éternel chanteur footballeur. Enfin, saviez-vous encore que le légendaire chanteur malien Boubacar Traoré était surnommé «Kar Kar» en référence au dribble du football qu’il pratiquait avec assiduité et talent pendant sa jeunesse ? «Kar Kar» signifiant «casser-casser». Nos pages accueillent ainsi des anecdotes comme telles, et aussi des récits documentaires et de fiction, des carnets croisés de souvenirs, et des contenus photographiques ou illustrés qui dessinent une histoire culturelle du football depuis l’Afrique et les diasporas.

Ce match ne serait-il pas celui qui manque ?

Précommandez votre exemplaire de la revue avant le 29 février sur : https://fr.ulule.com/le-match-des-artistes/

(Attention : nombre de tirages limité !)

  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire