Sacre d’une victoire Multiple

Print Friendly, PDF & Email

L’auteur Papy Maurice Mbwiti revient, dans ce texte, sur les évènements qui ont secoué la République démocratique du Congo fin janvier.

Kinshasa n’a pas été de tout repos avec cette loi électorale que l’on voulait imposer à toute une nation pour assurer un glissement de facto d’un pouvoir aux abois. Et ben la rue a tonné pendant 3 jours, laissant sur le béton plus de 43 de ses enfants tombés sous les balles de l’inconscience et de la folie gourmande d’une gastronomie si abjecte…
Face à la détermination de tout un peuple le pouvoir a perdu la boule, muselant la nation entière par une décision unilatérale de couper toute connexion internet. En plein XXIe siècle ; pendant plus des 72 heures, mon pays a été hors du périmètre cellulaire… décision du négrier de foutre toute une multitude d’hommes et des femmes sous la cale du bateau, sans possible contact du soleil et de la vie… Diableries de basses cours…
Malgré cela le peuple a été victorieux, de tout petit pas pensent-ils eux, mais des vastes territoires de liberté conquise pour nous autres… oui Nous sommes l’humanité !!!
Nous sommes des héritiers de Lumumba dont la sacrée journée de commémoration a été trahie par un groupe d’imbus avec un vote à la sauvette obscur et clandestin pour une loi de la honte… Mais au bout du compte… Ils ont reculé… Et ce n’est pas fini !
Vivement qu’hier après la messe de requiem de nos frais martyrs, il y a eu 4 buts à 2 des léopards contre tous les diables du monde. diables rouges, diables noirs, diables blancs, diables constitutionnels, diables parlementaires, diables présidentiels, diables armés, diables viols, diables voisins, diables mines, diables guerres, diables injustices, diables hontes, diables génocides, diables refoulements, diables oubliés, diables humiliés…
Oui les Léopards nous ont réhabilités… La tacheture a réapparue comme envoyé par Nzambi ya Mpungu ainsi que tous les âmes et esprits Kongos réveillés par le sang et les cris de ses fils léopards que le monde entier tente d’édentés…
les cris de joie et de scènes de liesse ont retenti du haut des cieux en écho pour dire que le peuple avait besoin d’un vrai guide, d’un vrai leader pour lui redonner l’espoir, et hier, oui hier, on avait enfin un nom, tous on a chanté  » IBENGE ; IBENGE, coacher ee e, coacher » oui Florent Ibenge (1) coach cette équipe, coach cette nation en soif de liberté, de démocratie et de bien-être !
IBENGE, le coach de toute une nation ! Ibenge Coach cette jeunesse en quête des modèles, et des repères ; tous les pères ont été abattus et clochardisés
Hier le médecin noir a vaincu le sorcier blanc ; Oui, hier le peuple de la Rumba et du Ndombolo, le peuple dompteur des léopards à vaincu les diables des avarices et de boulimie des pouvoirs politiques destructeurs
En chœur sur les rues de Kinshasa à Goma, de Mbandaka à Kisangani, de Matadi à Ituri, le peuple était dehors pour dire Non à une nation qui échoue, non à un peuple qui compte ses morts, non à une nation qui collectionne des dictatures et des misères.
« Ye bisa bango léopard aye na kanda »  » dites-leur que le léopard est fâché », il est sorti de sa tanière et de son mutisme, il est temps que ça change ; Il est temps que le monde sache que nous sommes une nation, un peuple digne, fort, bâtisseur et fier
Alors faites gaffe à vous et suivez mon regard
RDC eloko ya Makasi(2), Terre d’avenir, Pays d’espoir avançons.

(1) Florent Ibenge : sélectionneur de l’équipe nationale de foot de la RDC « les léopards »
(2) RDC Eloko ya Makasi : RDC ; entité très forte
1er février 2015/Montréal///Article N° : 12736

  •  
  •  
  •  
  •  
Les images de l'article





Laisser un commentaire