Recherche : Revue Africultures-98

Nombreuses furent les pratiques créatives des personnes réduites en esclavage. Forgées dans la rencontre et le contact, elles ont enrichi le monde culturel, artistique et littéraire; elles sont aujourd’hui des héritages vivants, des sources de créativité, de réinvention, d’inspiration. Elles disent l’exil, la mélancolie, le deuil, la joie, l’espoir. Voici étudiées ces créations et leurs évolutions.

Chronique

Mes angles morts prendront vie dans vos arcanes sous les ongles que cache la manucure de Marianne je commémore à nos morts. Moi j’ai dis /non ! un CPE à…

Chronique

Nout tèt i fé lèr in kal bato dann tan zésklav. Nout tèt i fé lèr in kal bato dann tan zangazé. Nout tèt lé tètanba si lam la mèr.…

Chronique

A l’occasion de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition organisé au Musée du Quai Branly, en mai 2013, s’est tenu un colloque…

Chronique

A l’occasion de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition organisé au Musée du Quai Branly, en mai 2013, s’est tenu un colloque…



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications