Théatre Talipot (Réunion)

A la recherche d'un tourneur… pour l'Europe

Print Friendly, PDF & Email

Un metteur en scène français, Philippe Pelen… Une rencontre à la Réunion, due au hasard… Des acteurs, des rites, des rythmes et un souffle qui viennent de toute la région Océan Indien (des Comores à Madagascar, en passant par l’Inde). Le théâtre Talipot – avec ses onze années d’existence – ressemble à une fabuleuse barque du métissage. Entraîné par les vents du deuxième millénaire finissant, cette barque écume les mers à la recherche d’un langage scénique universel, en s’inspirant de plusieurs pratiques de la tradition orale et en utilisant les techniques les plus contemporaines de la tradition orale. L’idée première est d’aboutir à une sorte de  » Théâtre total  » (physique, musical…), où l’acteur s’approprie le verbe, l’accompagne par un pas de danse sur la scène et profite d’un moment de concentration poussé chez le spectateur pour s’engouffrer dans son esprit en un flot d’images poétiques. Douze créations, plus de mille représentations à travers le monde (Europe, Afrique de l’Est, Amérique du Nord…), de cette barque émane une poésie sauvagement humaine et rarement vécue chez les autres.
A l’occasion d’un éminent colloque à l’Unesco l’an passé, ces voyageurs au discours peu commun en théâtre avaient présenté au public parisien : une histoire de mariage impossible entre un artiste venu d’ailleurs et une fille de roi, de mère inspirée par l’attente d’un bébé symbole, de terre insulaire qui s’accouche d’elle-même… Le succès fut immédiat. Mais personne ne leur a proposé de revenir. Cette année par exemple, ils n’ont pas encore trouvé preneur pour leur dernière création (Les porteurs d’eau), actuellement saluée dans toute la région océanindienne. En Afrique du Sud notamment, où ils ont joué en juillet dernier, et où un journaliste a écrit :  » …dans la frénésie d’une très belle chorégraphie, de chants puissants et de mimes envoûtants, quatre jeunes hommes (…) tissent le conte sensationnel de Philippe Plen sur la soif, prenant à la fois le rôle d’humains, d’animaux, de végétaux… «  (The Cue). Un autre confrère sud-africain ajoute :  » Les porteurs d’eau rassemble le meilleur du théâtre et de la vie – un thème universel traité avec limpidité et honnêteté. Quel soulagement de voir tant de nouveauté et de créativité « 

Contact : Laurent Clavel Tél. +262 26 27 82 Fax +262 26 77 21. ///Article N° : 215

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire