Tinostyle, la rage de danser

Print Friendly, PDF & Email

Après avoir fondé la compagnie ABS (Atomic Black Style) en 1996, Thierry Anoman (23 ans) crée deux ans plus tard Tinostyle. Cette nouvelle formation réunit quelques danseurs d’ABS et cinq danseuses amateurs des Mureaux (commune des Yvelines). Si ABS travaille l’afro-hip-hop, métissé de danses africaines, Tinostyle se veut une compagnie à l’énergie explosive travaillant sur des rythmes plus rapides. Thierry Anoman, d’origine ivoirienne, se lance dans le hip-hop en 1995. Il intègre rapidement la compagnie GFS (Grande Famille Solidaire) montée par une danseuse de Black Blanc Beur, Claire M’Pasi, avec laquelle il travaille encore actuellement. Parallèlement, Thierry Anoman enseigne au Centre de danse du Galion à Aulnay-sous-Bois et à la SMJ des Mureaux.
Les Envahisseurs, pièce pour dix danseurs. Chorégraphie : Thierry Anoman. Création à Stains en juillet 1999.
 » En réunissant quelques danseurs d’ABS et les filles des Mureaux, j’ai obtenu un groupe avec une énergie formidable, raconte Thierry Anoman. Sur scène, c’est speed, ça déménage ! En les regardant danser, je me suis dit : c’est l’espace, ce que l’on fait. C’est comme cela que j’ai décidé d’appeler ma pièce Les Envahisseurs « .
Après Colonisation présentée en 1997 aux Rencontres de la Villette, la troisième création de Thierry Anoman plonge dans un univers de science-fiction qui se veut proche de celui de la saga de la Guerre des Etoiles. Dans des costumes scintillants et métallisés, les danseurs incarnent des êtres surnaturels cherchant à ne faire plus qu’un avec la musique.

///Article N° : 992

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire