Travers

De Gabriel Fomegne

Clichés d'une société
Print Friendly, PDF & Email

La pièce du Camerounais Gabriel Fomegne  » Travers  » revisite profondément la société pour la mettre en scène.

A une dame venue lui poser les motivations de sa création, Gaby répond,  » je voulais mettre à nu ce que nous dissimulons (beuveries alcooliques, sexe) par pudeur, par craints ou par peur des préjugés. Nous avons peur d’exhiber nos fantasmes « . La pièce de Gabriel Fomegne est une transposition de l’homme, tel qu’il est réellement en lui-même. Nous sommes tenus de nous conformer aux lois qui régissent la société mais il faut aussi compter avec la corruption, l’impunité, la dépravation des mœurs, dérive sociale actuelle qui incite à outrepasser ces règles préétablies au point de croire que tout est permis. Si les sanctions étaient appliquées à la lettre, on commettrait moins de délits.
La pièce intitulée  » Travers  » est un ensemble de tableaux du quotidien liés par un fil subtil : le bonheur d’un amour qui peut faire oublier la faim, l’encouragement à la débauche ou à l’alcoolisme poussé par la publicité à outrance pour les bières. C’est l’affirmation de la portée des arts plastiques et de la contemporanéité du théâtre.
Au niveau de la mise en scène, le choix d’une écriture en séquences éveille, aiguise la curiosité et trompe l’ennui. Sans scénographie, le metteur en scène réussit à créer un espace fictif où se meuvent des comédiens dont l’expression et la gestuelle transmettent une intense émotion aux spectateurs. Les costumes suivent les fonctions : soutane, jaquettes…
Fondée par Gabriel Fomegne, la Compagnie Ichango est née des cendres de la Candy Théâtre (Club artistique de la nouvelle dynamique). Elle entend orienter son plan d’action dans l’animation, la formation des comédiens et la production de spectacles. Elle est lauréate de la première édition du Festival concours  » Les scènes nationales du théâtre camerounais « , organisé par l’association culturelle Scène d’Ebène. Ichango a remporté le Grand prix Emmanuel Kéki Manyo qui débouche sur une tournée nationale de 25 représentations, laquelle a débuté le 15 avril 2005 avec un spectacle au Centre culturel camerounais, et internationale d’au moins 10 représentations.

///Article N° : 3870

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire