Une balade dans l’incroyable 93

Afriscope 41

Auteur du blog « Mon incroyable 93 » Wael Sghaier propose des balades estivales en Seine-Saint-Denis. L’occasion de tordre le cou aux clichés sur l’un des départements les plus divers de France.

Wael Sghaier, 29 ans, vient d’Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis. Après six ans de voyage à travers le monde dans le cadre de son master en tourisme culturel il décide de prolonger l’aventure… dans son département. « Je me suis rendu compte que je ne connaissais pas du tout l’endroit où j’avais grandi. Faire ce voyage avait du sens pour comprendre qui je suis et les spécificités de mon territoire… » Pendant cinq mois, de mars à août 2014, il part avec un sac à dos chez l’habitant sillonnant les 40 villes de la Seine-Saint-Denis à pied, à vélo et en transports en commun. « J’ai essayé de rentrer chez moi le moins possible ».

Un autre regard sur le 93
« Quand on vient de Seine-Saint-Denis on est vite catalogué. Il y a toujours une suspicion, l’idée qu’on y vit mal qui rend l’interlocuteur compatissant. Je veux montrer que c’est un département riche d’un patrimoine culturel, historique, humain ». Financé avec 2000 euros issus d’une campagne de crowfunon-ding, son parcours est narré sur un blog de voyage relayé par le comité départemental du tourisme du 93, avec des podcasts et des portraits d’habitants comme le poète Hocine Ben à Aubervilliers. « Chaque donateur avait une contrepartie, comme de la bière brassée directement à Montreuil. L’idée du blog et de la campagne de dons était de susciter l’intérêt pour que ce soit un voyage collectif ». Le souci d’impliquer et de fédérer se retrouve sur le terrain :  » je fais aussi appel aux bonnes volontés de guides qui veulent présenter leur ville ou leur quartier ».

Suivez le guide
Car Wael a décidé de professionnaliser son initiative : « Des collectivités m’ont proposé d’animer des balades urbaines en mai et juin autour de huit villes du 93, dont la Courneuve, Saint-Denis, Saint-Ouen, Épinay-sur-Seine, et promouvoir les actions des associations sur le territoire. » Il compte aussi monter des packages touristiques en s’associant au réseau de chambres d’hôtes du département : « Accueil banlieue ». Et en septembre prochain, l’éditeur montreuillois « La ville brûle », publiera le récit de voyage de Wael. En attendant, pour Afriscope Wael a dévoilé un de ses futurs itinéraires, celui de Clichy-Montfermeil, villes qui « souffrent d’idées reçues d’émeutes de cité qui n’ont rien à voir avec la réalité ». La balade commence à Clichy-sous-Bois par la fontaine aux images, un lieu culturel insolite sous un grand chapiteau, aux abords du quartier du Chêne pointu : « C’est un havre de paix et de nature en plein Clichy qui existe depuis 1998. » résume la directrice du chapiteau Lisa Valverde. Puis, après avoir coupé par la forêt de Bondy, la visite se poursuit dans le centre de Montfermeil, devant l’auberge d’Austerlitz évoquée dans les Misérables de Victor Hugo :« On a l’impression d’être dans la Creuse. C’est rural, chargé d’histoire médiévale. Et Il y a beaucoup de personnes âgées et très peu de tours. » Le trajet se termine en pente par un crochet à la fontaine de Jean Valjean.
L’histoire ne dit pas si Cosette était au rendez- vous ! Pour la suite Wael envisage de tourner un documentaire sur ses balades. Il est à la recherche d’un diffuseur. À bon entendeur… !

Plus d’infos :
http://blog.tourisme93.com/monincroyable-93
///Article N° : 12983

Partager :

Laisser un commentaire