Vieillir en France, au féminin : un web documentaire

Trop peu entendues par les politiques publiques, les femmes immigrées vieillissant en France prennent la parole dans un web documentaire réalisé par les associations Grdr et Africultures, Femmes immigrées âgées, bien vieillir en France : Femmes immigrées âgées, bien vieillir en France.

Dans un parc du 19ème arrondissement, Bayou Kroufa, la cinquantaine passée, égraine ses souvenirs. Entre ses mains quelques photos de famille jaunies par le temps. La fibre militante, elle évoque, 37 ans après son départ d’Algérie, ses engagements associatifs et féministes. Puis sa prochaine retraite en France, dérivant sur la projection de sa mort, ici, ou là-bas. Quelques rues plus loin, dans son appartement, Diaratou Gundiamou se tient le dos. Depuis un accident de travail, elle peine à se déplacer. Pourtant, des ressources, il lui en faut pour prendre soin de sa mère, arrivée du Mali il y a 10 ans. Son rire toujours faufilé entre ses mots, Diaratou raconte sa solitude et son quotidien fait d’allées et de venues entre la préfecture et l’hôpital. Son récit résonne avec la voix de Nouriatou So, Sénégalaise retraitée, qui interroge ses choix, dépeint ses angoisses, revendique ses droits de citoyenne depuis une banlieue lointaine.

Isolement et reconnaissance

Toutes, sont arrivées en France dans les années 1980. Toutes, alors, ne s’imaginaient pas vieillir en France. Leurs paroles se font écho dans le web documentaire Femmes immigrées âgées, bien vieillir en France, porté par le Grdr Migration-Citoyenneté-Développement. Cette association qui accompagne les populations immigrées de l’Afrique subsaharienne depuis plus de 40 ans, a observé le visage de l’immigration se féminiser. Ainsi, en 2010, 51 % des immigrés sont des femmes selon l’étude Trajectoires et origines[1]. «  Pour autant, elles sont peu prises en compte dans les politiques publiques et les dispositifs d’accès aux droits socio-sanitaires, et l’exercice de leur citoyenneté relève souvent d’un parcours du combattant« , exprime Rafaël Ricardou, coordinateur du projet. Avec le soutien du Fonds européen d’Intégration, de la Fondation Caritas, de la ville d’Aubervilliers, de la ville de Paris et de la CNAV[2], le Grdr a dès lors mené une étude pour saisir les besoins de ces femmes âgées et lutter contre leur isolement. Isolement psychologique, isolement aussi, de l’accès aux soins et des aides administratives. Mené dans l’Est parisien (19ème, 20ème) et Aubervilliers (93), le projet s’est décliné en accompagnements et en animations collectives qui ont rassemblé près de 200 femmes et 50 professionnels entre 2012 et 2014.
Pour médiatiser cette parole, le Grdr a alors confié la réalisation d’un web-documentaire à la rédaction d’Africultures. Sous forme de portraits, se dévoilent ainsi les préoccupations de ces femmes qui vieillissent hors de leurs pays, leurs désillusions, leurs luttes avec l’administration mais aussi leurs engagements associatifs en France. Avec pudeur et force. « C’est ça qui nous travaille, pourquoi on est venue ici, pourquoi on a fait des enfants ici, pourquoi on n’est pas retournée au pays « , s’interroge ainsi Nouriatou So, lorsque Bayou Kroufa explique «  [s]a façon à [elle], de donner la possibilité à des femmes migrantes d’avancer dans leur vie « . Sonores, ces témoignages sont illustrés par les photographies d’Anaïs Pachabézian, et enrichis de repères historiques et statistiques. Les paroles de Madame Kroufa, Madame So et Madame Gundiamou mettent en lumière la demande criante de reconnaissance de toute une génération silencieuse de travailleuses immigrées.

[1] Trajectoires et origines, Enquête sur la diversité des populations en France, sous la direction de Cris Beauchemin, Christelle Hamel et Patrick Simon, l’INED, Collection Grandes Enquêtes, 2016
[2] Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse
<small »>Le web documentaire Femmes immigrées âgées, bien vieillir en France présenté le 11 mars, à partir de 16h, à l’association Vivre Ensemble Maroc Tanger, 26 rue du Maroc, Paris 19e. Et à visionner sur www.femmesimmigrees.org///Article N° : 13528

Partager :

Laisser un commentaire