Yesterday, Tomorrow, Voices from the Somali Diaspora

De Nuruddin Farah

Lire hors-ligne :

La longue dictature du général Siyaad Barre (1969-1991), la guerre civile (1991-2000) et l’émiettement de la nation somalienne ont jeté sur les routes quelques 450 000 réfugiés. Cet exode brutal et massif à touché d’abord les pays limitrophes, puis le reste du monde, et notamment l’Europe et l’Amérique du Nord.
Nuruddin Farah, un romancier d’une solide réputation dans le monde anglophone, lui aussi en exil depuis un quart de siècle, ne pouvait pas manquer de se faire le porte-voix de son peuple en mouvement. Ce projet de longue haleine – sept ans d’écriture, de document, de visites de camps, d’interviews enregistrés tant en Italie, en Suède, en Suisse, au Royaume-Uni qu’au Kenya ou en Ethiopie – lui tenait à cœur. Et Nuruddin Farah a réussi là un livre sensible et quasi universel qui mêle la réflexion politique, le réquisitoire contre les officiels onusiens en charge des camps de réfugiés ou contre la police des frontières à l’échelle mondiale, le récit autobiographique à certains égards et l’enquête sociologique. Qu’il brosse leur portrait ou qu’il leur donne la parole, le romancier les sert toujours avec humilité. « J’étais en proie au doute.. plus d’une fois j’ai songé à abandonner ce projet… je voulais imprimer un certain ordre sur l’anarchie de la Somalie… Alors voici les voix des réfugiés, des exilés et des déplacés à l’intérieur du pays« , nous informe la préface.
Yesterday, Tomorrow peut se lire, en creux, comme le tableau d’une nation, toutes générations confondues, en exil avec son cortège d’humiliations et d’angoisses en tout genre. On frémit à l’idée d’imaginer que « ces vies fragmentées puissent en préfigurer d’autres chaos ». Avec l’enfant-soldat, dépeint par Ken Saro-Wiwa et plus récemment par Ahmadou Kourouma, le réfugié est la figure la plus emblématique de ces Afrique postcoloniales partiellement en déroute. Nuruddin Farah vit désormais en Afrique du Sud, d’où il guette la renaissance tant attendue.

Yesterday, Tomorrow, Voices from the3 Somali Diaspora, de Nuruddin Farah, Cassell, London & New York, 2000, 256 p. £18,99.///Article N° : 1981

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire