Africa Fête et Mamadou Konté

Print Friendly, PDF & Email

En 1978, Mamadou Konté, ancien ouvrier, syndicaliste et militant, fonde à Paris avec l’aide de François Béranger l’association Africa Fête, avec pour objectif la promotion de musiciens africains en France et en Europe. Ce n’est qu’à partir de 1993, au moment où ce Malien né au Sénégal décide de rentrer s’installer en Afrique, que la petite structure installera une partie de ses bureaux à Dakar dans l’Hôtel Tringa. Erigé en Centre d’Action Culturelle (CAC), le Tringa a pour vocation de promouvoir les nouveaux talents musicaux d’Afrique de l’Ouest et de mettre à leur disposition des structures professionnelles de répétition, de concerts, de production, de diffusion commerciale et de permettre leur exportation vers les marchés mondiaux.
Il produit des cassettes d’artistes locaux (notamment les compilations Sénérap qui se sont vendues à des dizaines de milliers d’exemplaires), tente de mettre en place une structure nationale de distribution commerciale, de lutter contre la piraterie qui accapare la plus grande partie du marché et de former des personnels dans le domaine du management, de la sonorisation et de l’organisation de spectacle. Outre Positive Black Soul, l’association a produit du mbalax comme les Frères Guissé, Ceddo, Tidiane et le Dieuf Dieuf, et est longtemps venue en aide à des artistes locaux comme les groupes de reggae tel Arra.
Une histoire de bail provoquera la fermeture de l’hôtel en 1998 mais la structure reste active et organise à Paris le festival Africa Fête aussi bien que des résidences de DJ européens pour former ceux de Dakar.

///Article N° : 995

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire