Ahora Si ! Here Comes

De Changüi

Print Friendly, PDF & Email

Issu de la province de Guantanamo, dans la région cubaine d’Oriente, le Changüi est un genre rural par excellence. Dans le jeu fébrile des instruments comme dans les voix pratiquant l’antiphonie, ce style de  » transition  » profite d’une synthèse plus équilibrée entre les éléments d’origine espagnole et africaine, alors que dans le son – faisant pourtant partie de la même famille – la mélodie hispanique est dominante. Eclos dans la deuxième moitié du XIXe siècle, le Changüi se sert de cinq instruments principaux, mise à part la voix : le très, une guitare à trois doubles cordes, le bongo, la marimbula, sorte de variante de la sanza africaine, douée d’une grosse caisse, le maracas et le güiro (güayo ou rayo), fruit de calebassier évidé, strié et gratté avec une baguette de métal. Ces deux dernières percussions viennent probablement du patrimoine amérindien (bien que l’on retrouve les mêmes exemplaires en Afrique noire) et, si on ajoute à tout ce brassage les accents berbères des cordes, on pourrait se surprendre d’un amalgame si bien réussi dans une musique vibrante, riche de ballades alertes et de textes savoureux.

Ahora Si ! Here Comes, de Changüi (Corason TMS)///Article N° : 148

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire