Anachorète

Printemps des poètes

Chaque année, le Printemps des poètes célèbre, en France, la poésie. La 19e édition de ce temps fort, qui se déroule du 4 au 19 mars met particulièrement à l’honneur la poésie africaine francophone. A cette occasion, les Editions Bruno Doucey publient une anthologie 120 nuances d’Afrique dont nous vous proposons de découvrir quelques extraits au fil des prochaines semaines. 

Hier j’ai regardé ses rides une à une
J’ai dévisagé les sillons de son âme
Pour dérouler le fil des ans
Qui ont tissé tant d’histoires sur sa peau

Hier je me suis approchée de sa demeure
Frêle et éphémère
Gardant les traces de sa vie nomade
Terre meuble, qui se déplace avec ses pas.

Hier je me suis approchée de son oasis
Son dromadaire m’accueille larmoyant
Face à la dune, l’unique dune
Il veille sur les rides de l’ermite.

Il enfile ses poèmes un à un pour conter le désert
Il dit que les poèmes ne lui appartiennent pas
Les vents lui ont offert les vers
Et les tempêtes la mémoire pour les garder.

Maintenant c’est l’heure du thé
Le bois sec brûle
C’est le moment
De se souvenir du sens des vents
Les plus belles histoires
Sont celles où les êtres s’aiment dans le dénuement
Et les plus cruelles
Sont celles où les êtres se font la guerre dans l’opulence.

Hier j’ai regardé ses rides une à une
J’ai dévisagé les sillons de son âme
Pour dérouler le fil des ans
Qui ont tissé tant d’histoires sur sa peau.

 

  • Extrait de 120 nuances d’Afrique, anthologie établie par Bruno Doucey, Nimrod et Christian Poslaniec, © Éditions Bruno Doucey, 2017.
    In Fragments de la maison, Éditions Bruno Doucey, 2015.
Partager :

Laisser un commentaire