« Au Liban, le cinéma du monde, les films classiques, les films d’Art et d’Essai sont presque totalement absents »

Entretien de Patricia Caillé avec Zeina Sfeir

Print Friendly, PDF & Email

Après des études de cinéma à l’Institut d’études scéniques et audiovisuelles(IESAV) à l’université Saint Joseph de Beyrouth, Zeina Sfeir est devenue documentariste, distributrice et organisatrice de festivals. En 1999, Zeina Sfeir crée avec un groupe de réalisateurs une association à but non-lucratif, Beirut DC, dont le but était de diffuser du cinéma arabe. Si l’association n’a pas atteint son but en termes de production, elle a rencontré le succès dans son activité d’exploitation avec l’organisation des Journées cinématographiques de Beyrouth à partir de 2001. Contactée en 2006 par l’Institut français, Zeina Sfeir fait partie de l’équipe qui met en place la salle Art et Essai le Metropolis. Elle se retrouve rapidement à devoir devenir distributrice, et créer l’entreprise MC Distribution. Zeina Sfeir est par ailleurs attachée de presse, notamment de Nadine Labaki, directrice artistique du festival Les Journées cinématographiques de Beyrouth. Elle pr...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire


Lumière sur 50 femmes et hommes, de 1900 à nous jours:

Aller soutenir ce projet bilingue avant le 1er juillet!