Autres films sur les sans-papiers

Print Friendly, PDF & Email

La Ballade des sans-papiers de Samir Abdallah et Raffaele Ventura (88 mn) suit frénétiquement la chronologie harassante des sans-papiers de St Ambroise à St Bernard, documentant à chaque étape les déclarations et les enjeux. Construit comme un reportage, le film n’échappe pas à un certain didactisme pour répondre du tac au tac aux attaques subies par le mouvement. Il s’en dégage une impression de force de  » gens qui n’ont plus peur et à qui il sera difficile de faire peur « .
Carnet d’expulsions de Philippe Baque et Arlette Girardot (52 mn) se déplace au Mali pour aborder le retour des expulsés. Il sort plus aisément du didactisme en montrant les débats entre le Collectif de soutien aux Maliens expulsés et le très officiel Haut Conseil des Maliens de l’extérieur, soucieux de ne pas froisser la France. Des Maliens expulsés d’Angola par avions entiers débarquent dans le même temps… et l’on fait comprendre à l’Ambassade que le gouvernement malien apprécie peu la trop grande visibilité des expulsions par charter (perçues par le Président comme des bombes politiques peu avant les élections) alors qu’un pays comme l’Arabie saoudite expulse régulièrement des Maliens en toute discrétion… Le film a la qualité d’un regard contradictoire et humain et est servi par une bonne qualité d’image et de montage. Il documente intelligemment dans des villages la coutume qui fait envoyer les jeunes à l’étranger pour soutenir une vie économique que la rareté des pluies rend incertaine.

///Article N° : 503

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire