Cocoaïans de Gauz’ : Entre conte initiatique, pamphlet politique et manifeste

Rentrée littéraire

Print Friendly, PDF & Email

Quatrième récit publié du romancier et réalisateur Gauz’, Cocoaïans, Naissance d’une nation chocolat, publié chez l’Arche à la rentrée littéraire d’août 2022, écrit une nouvelle page de l’histoire de la Côte d’Ivoire, en fiction, en prenant pour fil rouge la matière première du cacao.

Incisif, décapant, jubilatoire, fable historico-poétique en coupé-décalé de quelques actes bien sentis et pour voix acérées, il n’est pas sûr que Bob le père ait le dessus ni sur Ozoua, la mère, ni sur Gnianh, la petite chérie, dans cette intrigue de goûter de 16h chocolat dominant contre mangues mûres, tant que l’Histoire avec sa grande hache comme dirait l’autre n’aura pas été récrite, les Oompa-Loompas libérés, la chocolaterie de Willy Wonka mise à sac et le Cocoaland libéré (enfin) de la colonisation blanche.

Rien que ça et vous avez le décor !…

D’une anecdote, d’une phrase, d’un rien, mais reçus comme une gifle en plein coucher de soleil abidjanais, Gauz’ régurgite une splendeur de texte, qui mêle entre ses lignes du conte initiatique, du pamphlet politique et du manifeste. Nous nous sommes endormis au pays du cacao, forêt de Gbaka, 1908, lieu de pouvoir et de sacrifice, palabres, rires, bagarre, moqueries, silence, coups, éclats, ignorants, abusés, dépossédés, écrasés sous la botte blanche, nous nous réveillons en Afridoukou, 2031, forêt millénaire, palabres à réapprendre, jurements, serments, harangue de la petite chérie, entre les mains, puissance planétaire, opium de malade, debout de tous les membres, de-bout ! Et boutant dehors le marché et ses affidés !

Il faut lire Cocoaïans, qui sait si bien allier intelligence et ironie, il faut le lire sans reprendre haleine, pour retrouver souffle et rire, et si avec ça, vous manquez encore de courage, c’est que nous n’avez rien compris et pas bien regardé la couverture : Cocoaïans, il faut le coker comme quelques rails de pure et si ça n’est pas suffisant comme appel à la révolution, Gauz’ vous rembourse, j’en fais le pari !

Annie Ferret
Gauz’, Cocoaïans (Naissance d’une nation chocolat),
L’Arche, Des écrits pour la parole, 2022

 

  • 76
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire