Coup d’oeil sur la littérature jeunesse #1

Print Friendly, PDF & Email

Anne Plantier présente une sélection de livres jeunesse parus ces derniers mois. De quoi égayer les longues soirées hivernales

Le Noël de Rosetta

Le royaume de Rosetta, de Nathalie Tuleff , Guillaume Lucas, Janna Baibatyrova, éditions Trois petits points

Dans son royaume, la Princesse Rosetta est morose : le paysage n’est que tristesse et désolation. Pas l’ombre d’un arbre, pas une lueur de gaieté. 

Rosetta et son ami Lucien se prennent alors à rêver d’un pays verdoyant, comme autrefois, rythmé par les saisons : « le tapis vert du printemps, la coiffe rouge de l’été, la robe de feu chatoyante de l’automne et le beau manteau blanc de l’hiver ». À la veille de Noël, Lucien part en quête d’un sapin, pour illuminer le royaume et faire renaître la joie dans le cœur des habitants. 

Un joli conte musical qui aborde avec poésie l’écologie, l’entraide et l’amitié. Cet album invite à une réflexion sur la préservation de la nature, si précieuse. La bande sonore, très soignée, participe à la réussite de cet album-audio : extraits d’œuvres classiques (Saint-Saëns, Bizet, Weber, arrangements de musique traditionnelle (La Ballade irlandaise), ou encore compositions vocales accompagnent harmonieusement la voix de Nathalie Tuleff. 

 

Un flamboyant Père Noël, de Fabienne Jonca et Iloë, éditions  Atelier des nomades

L’ Atelier des Nomades, maison d’édition franco- mauricienne  spécialisée dans beaux-livres autour du voyage, tient ses promesses en nous offrant, à travers ce magnifique album jeunesse, l’histoire cocasse d’un Père Noël un tantinet coquet, – c’est peu de le dire !- ,parcourant le monde afin de se procurer la tenue parfaite pour célébrer le nouvel an. Au fil de ses pérégrinations, ce Père Noël fantasque et attachant, s’avère très indécis..

Un flamboyant Père Noël est un tour d’horizon des vêtements traditionnels aux quatre coins de la Terre, rédigé avec malice, en rimes, et sublimé par des illustrations somptueuses : la finition du trait, dans un souci du détail constant, rivalise de beauté avec le chatoiement des couleurs. 

 

Comptines et berceuses de Vanilleéditions Didier Jeunesse

Au croisement des rives de l’Afrique de l’Est et des îles vanille, l’Océan Indien jouit d’un brassage culturel marqué par les migrations et l’esclavage. Les Comptines et berceuses de vanille traduisent cette mosaïque culturelle, symbole d’un foisonnement musical, mêlant les traditions de trois continents : l’Afrique, l’Asie et l’Europe. En dépit de l’histoire parfois douloureuse de ces métissages, ces musiques ont traversé les époques et représentent désormais un répertoire musical inépuisable reflétant la diversité de styles de chacun de ses territoires. 

Dans ce splendide album, la valiha malgache côtoie le séga réunionnais, les chants zoulous d’Afrique du sud (figure notamment le célébrissime Mbube, popularisé par Henri Salvadore sous le titre Le lion est mort ce soir), mais aussi des chants de naissance comoriens aux influences arabes, pour n’en citer que quelques uns. 

Chants rituels, maloyas festifs, rondes et berceuses, chacune de ces comptines reflète l’excellent travail d’interprétation, d’harmonisation et d’instrumentation apporté par Didier Jeunesse et ses collaborat.rice.eur.s. Aux instruments traditionnels (ravan mauricien, gambusi comorien…) s’opposent (ou s’ajoutent !) les instruments occidentaux : guitare, basses… ). L’album est enrichi de quelques textes introductifs sur les morceaux. Enfin, difficile de présenter ces comptines sans saluer la qualité des illustrations : des scènes du quotidien représentées dans des tons vifs et chaleureux. Une escale musicale savoureuse et relaxante !

 

La chanson de Martin

La Chanson de Martin, de Jane Méry et Sylvain Robin, éditions Trois petits points

Nées en 2015 entre Berlin et Toulouse, les éditions Trois petits points, spécialisées en livres audio, défendent une ligne « exigeante, distrayante, inclusive et engagée  pour des enfants curieux, plein d’imagination et d’esprit critique, et naturellement musiciens ». La Chanson de Martin, retrace l’histoire de la lutte anti-raciste aux Etats-Unis, à travers la vie de Martin Luther King. 

À la fin de son séjour new-yorkais, la jeune Rose rencontre en rêve un vieux troubadour . Ce dernier lui chante un air de folk : Martin’s song. Cette ballade, ancrée dans la tradition des chants protestataires, évoque l’enfance de Martin Luther King, dans une Amérique profondément raciste. La chanson de Martin guide leur conversation et leur permet d’introduire les figures emblématiques de l’antiracisme aux Etats-Unis. À la fois divertissant et riche, ce disque audio s’apprécie comme support pédagogique pour sensibiliser en douceur à la question du racisme. 

Anne Plantier

  • 26
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications