Danse : limites et grandeurs du Masa 2001

Lire hors-ligne :

Six compagnies dont trois ivoiriennes : les prestations danse du Masa 2001 furent limitées en nombre et en diversité géographique. Ce qui n’excluait pas de très belles prestations.

Les compagnies absentes ont été officiellement présentées comme empêchées par des tournées extérieures. Cela ne suffisait pas à expliquer le vide laissé par les compagnies sud-africaines, qui avaient prouvé leur qualité au dernier Masa (cf Africultures 18) et raflé deux des trois prix décernés aux Rencontres de Tananarive (cf Africultures 25). Leur frilosité à participer fut sans doute aussi au diapason des déclaration...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Ce contenu vous intéresse ? Africultures a besoin de vous pour continuer d'exister. Alors soutenez-nous !

Laisser un commentaire