De Bacongo à Château-Rouge : sur les traces des Sapeurs

Par La Plume Francophone

Lire hors-ligne :

La S.A.P.E. : une naissance controversée

L’acronyme SAPE désigne la Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes, une mode vestimentaire qui s’est popularisée aux « deux Congos » (Brazzaville et Kinshasa) autour des années 1960 – période dite des « Indépendances ». Très ancrée dans la vie urbaine congolaise, la Sape s’inspire d’un dandysme cosmopolite emprunté à la fois à l’aristocratie britannique, à la noblesse japonaise comme à la haute couture française. Et il vaut mieux s’en tenir à cette définition cosmopolite de la Sape car ses origines ont toujours été un sujet de controverse, sur le web social et ailleurs. Depuis les années 2000, sur les blogs, forums et réseaux sociaux, on voit s’opposer les partisans de « pères fondateurs » souvent autoproclamés, comme Djo Balard, Niarkos ou Grenard Matsoua …

Lire la suite de l’article [ici] sur le site de notre partenaire La Plume Francophone, espace d’analyse, de parole et de dialogue qui défend une vision de ce qu’offrent la littérature et les arts contemporains dans toute leur richesse et leur diversité.

///Article N° : 13369

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce contenu vous intéresse ? Africultures a besoin de vous pour continuer d'exister. Alors soutenez-nous !

Laisser un commentaire