Défilé de mode 2008 de l’Alliance Française de Bangui

Print Friendly, PDF & Email

La tête dans les nuages…
L’Alliance française de Bangui (AFB) a organisé son deuxième défilé de mode le vendredi 7 novembre 2008, avec le concours de son partenaire officiel, la compagnie aérienne Air France. Sous le parrainage du styliste camerounais Anggy Haïf, premier prix L’Afrique est à la mode au Festival International de la Mode Africaine (FIMA) au Niger en 2005, l’évènement était placé sous le sceau de l’élégance et de la nature. Cinq stylistes, Oumarou Magba, Alain Makakpeala, Sonia Bafounga, Bernadette Yakoli Biakete et Virgine Dongouale ont présenté leur collection personnelle composée de cinq tenues. Une aventure collective qui permet aujourd’hui à la création textile centrafricaine d’avoir la tête dans les nuages….

Devant un parterre de près de 300 personnes, avec une présence significative de journalistes et de personnalités, parmi lesquelles notamment, M. Jean-Pierre Vidon, Ambassadeur de France et membre du jury pour l’occasion, le deuxième défilé de mode de l’Alliance française de Bangui a pris de grands airs grâce au concours de son partenaire Air France.
Au total, 25 créations issues de 5 maisons de couture ont été mises en valeur par une vingtaine de mannequins. En loge, les habilleurs, les coiffeurs et les assistants en tout genre ont activement participé à la préparation de ces demoiselles qui concouraient pour le prix du meilleur mannequin.
Tailleurs, robes de soirée et robes de mariées se sont succédés avant de laisser place aux délibérations du jury qui s’est retiré durant une vingtaine de minutes, période pendant laquelle une vidéo du concours l’Afrique est à la mode a été projetée. Il est à noter que ce comité était composé de Anggy Haïf, styliste, parrain du festival et Président du jury ; Jean-Pierre Vidon, Ambassadeur de France ; Marie-Josèphe Songomali, ancienne Ministre de la Culture, 2ème Vice-Présidente de l’Alliance française de Bangui ; Tania Kamach, propriétaire Maxi Degriff boutique de prêt à porter ; Carine Alloh, agent commercial Air France ; Noëlla Tchissikombe, aide comptable à l’Alliance française de Bangui.
À leur retour a été présentée la collection « L’Afrique vous appelle » du styliste Anggy Haïf. Son défilé, telle une présentation successive d’amazones et de guerriers noubas, a mis l’accent sur la richesse des matériaux originaux qui nourrissent le terreau de l’Afrique. Sur scène, Anne-Marie Mbala, mannequin camerounais formé pendant six mois par Anggy Haïf à Douala et égérie de sa collection, a sans doute été le plus bel exemple de charme et d’élégance. Cette fresque africaine révélant avec force toute la beauté du raphia, du tapa, du pagne, de la calebasse, des fibres de cocotier et de palmier, a créé autour d’elle un art visuel résolument moderne et futuriste, élaboré dans le ciment d’une Afrique matiériste et colorée.
Parrain du défilé et président du jury, Anggy Haïf a convié les membres de son comité à se retirer une seconde fois avant l’annonce des prix. 21h, le verdict est rendu.
Oumarou Magba, meilleur styliste et prix de la deuxième meilleure tenue, remporte un billet d’avion Air France, une participation au défilé Molato Na Brazza de Brazzaville en février 2009 et la somme de 80 000 Fcfa.
Alain Makakpeala, prix du deuxième meilleur styliste remporte la somme de 60 000 Fcfa ainsi que le prix de la meilleure tenue.
Sonia Bafounga, prix du troisième meilleur styliste remporte la somme de 40 000Fcfa ainsi que le prix de la troisième meilleure tenue.
Anggy Haïf a encouragé les stylistes centrafricains à développer une clientèle locale pour favoriser le développement du pays avant de penser à l’internationalisation de leur création. Anne-Marie Mbala a soulevé l’absence de structure d’encadrement et a félicité l’Alliance française de Bangui pour une telle initiative reconnaissant l’absence de projet similaire dans son pays. Anggy Haïf a quant à lui salué l’implication d’Air France, partenaire officiel de ce défilé, sans lequel un tel évènement n’aurait pu voir le jour, ainsi que le département l’Afrique est à la mode de Culturesfrance qui l’a conduit jusqu’en Centrafrique pour cette formidable aventure humaine. Avant d’ajouter que les stylistes centrafricains doivent aussi apprendre à démarcher des entreprises pour multiplier ce type d’initiative à longueur d’année et dans la totalité du pays.
Le manque certain de culture visuelle en RCA ne permet pas aux jeunes créateurs de se faire une idée de ce qui se produit actuellement sur la scène internationale en matière de haute couture et de prêt à porter. Les couturiers possèdent des revues telle qu’Amina bien souvent datée d’une dizaine d’années et où l’information sur la mode en Afrique et en Europe est très limitée. L’absence de référence, d’école professionnelle et de politique incitative de l’État en faveur de la création conduit donc les stylistes centrafricains à redoubler d’imagination et de créativité pour faire vivre leur art. Pari réussi pour cette seconde édition du défilé de l’AFB, véritable succès public, qui promet de faire de ce rendez-vous un des moments incontournables de la mode en Centrafrique.
Alors, dans un pays où la mode commence à faire parler d’elle dans les médias et suscite aujourd’hui l’intérêt d’investisseurs, le défilé de mode de l’Alliance française de Bangui, est l’occasion de faire de la mode le plus beau visage de la Centrafrique.

///Article N° : 8241

  •  
  •  
  •  
  •  
Les images de l'article
Présentation d'une partie de la collection "L'Afrique vous appelle" d'Anggy Haïf le soir du défilé de mode de l'AF Bangui le 7 novembre 2008. © Freddy Mutombo
Présentation d'une partie de la collection "L'Afrique vous appelle" d'Anggy Haïf le soir du défilé de mode de l'AF Bangui le 7 novembre 2008. © Freddy Mutombo
Présentation d'une partie de la collection "L'Afrique vous appelle" d'Anggy Haïf le soir du défilé de mode de l'AF Bangui le 7 novembre 2008. © Freddy Mutombo





Laisser un commentaire